Jean Varela, directeur du festival, place le Printemps des Comédiens sous le signe de l’engagement. En tribun, il avertit « si des gens de progrès lâchent la barre, engagent une course au populisme, nous sommes perdus ».

Sa programmation reflète cette préoccupation majeure « le festival est ouvert sur ce questionnement, sur des choses qu’on pensait acquises, la notion de partage, la démocratie, elles sont en danger », souligne-t-il tel Jaurès dont il a l’allure. Des spectacles tels qu’Une chambre en Inde de Mnouchkine, Les Bas-fonds de Gorki, De la démocratie en Amérique, par Castellucci, Angelus Novus, les proposions de Guillaume Vincent ou de Christoph Marthaler sont autant de sujets de réflexion.

« Le théâtre transforme, on sort plus fort, plus ouvert. L’histoire n’est pas finie. Nous devons apporter joie et espérance », conclut-il non sans émotion. Que la fête commence, elle sera fort belle.

Tous les spectacles :
Théâtre

  • Une chambre en Inde, , création collective du Théâtre du Soleil dirigée par Arian Mnouchkine, spectacle musical, une sorte d’hommage à tous les théâtres, comme seule cette compagnie est capable de le faire, 30 mai au 10 juin, Théâtre Jean-Claude Carrière, places non numérotées, on choisit en arrivant.
  • Angelus Novus, mise en scène Sylvain Creuzevault, d’après le mythe de Faust, CDN, théâtre de Grammont, Montpellier, 2 au 4 juin.
  • Les Bas-fonds, théâtre, de Gorki, mise en scène Éric Lacascade, les voleurs, les exclus, les marginaux, si près, si loin des ors du Kremlin, 8 au 10 juin, Amphi d’O.
  • Lenga, théâtre, par le GdRA, chorégraphie Julien Cassier, un spectacle arc-en-ciel d’anthropologie joyeuse, 8 au 10 juin, théâtre d’O.
  • Les restes, théâtre, de et mise en scène Charly Breton, le 5e Quart, avec la promotion 2016 de l’ENSAD ,13 au 15 juin, théâtre d’O.
  • De la démocratie en Amérique, d’après Tocqueville, mise en scène Castellucci, en italien surtitré. Un spectacle politique visionnaire conçu avant l’élection de Trump, 15 au 17 juin, Théâtre Jean-Claude Carrière.
  • Songes et métamorphoses, d’après Ovide et Shakespeare, théâtre, mise en scène Guillaume Vincent, cie Midiminuit, Myrrha, préfigurait ce spectacle abouti, 23 au 25 juin, Théâtre Jean-Claude Carrière.
  • Suspens(e)s, mise en scène Béla Czupon, L’Autre théâtre, un clin d’œil à l’oeuvre d’Hitchcock, 23 au 25 juin, Théâtre d’O.
  • Isabelle Huppert lit Sade, textes réunis par Raphaël Enthoven, Juliette et Justine, le vice et la vertu, l’humour de Sade et la voix de la comédienne, 24 juin, Amphi d’O.
  • Sentiments connus, visages mêlés, Christoph Marthaler, théâtre, en allemand surtitré, les fantômes du mythique Voskbühne apparaissent, 30 juin et 1er juillet, théâtre Jean-Claude Carrière.

    Cabaret, cirque, théâtre forain
     
  • Terabak de Kyiv cabaret, mise en scène Stéphane Ricordel, avec les DaKh Daughters, artistes ukrainiens, àla fois acrobates, chanteurs et musiciens, 1er au 4 juin, Amphi d’O.
  • Funambule, cirque, de et avec Pierre Deaux, à voir les yeux levé sur son fil tout en haut suivi de Floe, performance, Jean-Baptiste André et Vincent Lamouroux, le premier en équilibre sur des cubes installés par le second, plasticien, Sud, 2 au 4 juin.
  • La dévorée, cie Rasposo, de et mise en scène Marie Molliens, une évocation de la femme telle qu’elle est exposée dans les cirques, 2 au 12 juin, Grands Cyprès.
  • Le jour du grand jour, théâtre forain, de et avec Igor et Lily Théâtre Dromesko, une suite de cérémonies, de rituels, 4 au 8 juin, Grands Cyprès.
  • Le dur désir de durer, théâtre forain de et avec Igor et Lily, Théâtre Dromesko, deuxième partie du diptyque, nostalgique mais pas morose, 13 au 17 juin, Grands Cyprès.
  • Fall, Fell, Fallen, cirque, Lonely Circus, Jérôme Hoffmann, déséquilibre sonores et Sébastien Le Guen, revisitent leur spectacle phare en explorant d’autres sources de déséquilibre, 15 au 17 juin, Sud.
  • Bêtes de foire, cirque, avec Laurent Cabrol, Elsa de Witte, Sokha, entre théâtre, cirque, marionnettes avec des petits riens, 16 au 26 juin, Grands Cyprès.
  • Cirkulations libres, centre des arts du cirque Balthazar, avec les stagiaires de la section professionnelle, 6, 7, 9 au 11 juin, Bassin.

Et aussi

  • Fête de la musique, carte blanche aux Folies Lyriques, 21 juin.
  • First trip, d’après Virgin Suicides de Jeffrey Eugenides, mise en scène Katia Ferreira, première ébauche du travail, 1er au 3 juin, lieu à préciser.
  • Le Mahabharata, lu par Jean-Claude Carrière, en son théâtre, 3 juin
  • Le printemps des collégiens, avec des jeunes du Département, 15 et 16 juin, pinède.
  • Lectures par Dag Jeanneret.
  • Rencontres animées G. Lieber.
  • La librairie avec Laurent Lalande ;
    Rest’o avec Sauce Cévennes.

Du 30 mai au 1er juillet au Domaine d’O à Montpellier. Tél. 04 67 63 66 66.
www.printempsdescomediens.com