Initialement prévu début juin à Frontignan, le FIRN (Festival international du roman noir) aura bien lieu cette année. Déplacée aux 11, 12 et 13 septembre, cette 23ème édition a été repensée par l’équipe pour correspondre au mieux aux mesures sanitaires en vigueur. 

« Le festival résiste et se réinvente » peut-on lire sur le site internet du festival qui présente sa nouvelle organisation pour offrir au public une 23ème édition complète, malgré les circonstances. Une formule revue donc qui comporte deux volets. Le premier in vivo avec des balades littéraires à la découverte du territoire de Thau, et un second in visio avec des entretiens inédits et des lectures exclusives.

Des interventions en vidéos et des ballades en Occitanie

Auteurs et lecteurs se retrouveront donc autour du thème « Résistance(s) ! / Résilience ? », retenu en 2019 et qui résonne particulièrement en cette rentrée mouvementée. Habitué à recevoir de nombreux écrivains étrangers, dont cette année l’invitée d’honneur la romancière culte Joe R. Landsale, le festival a dû trouver un autre moyen de les faire participer, leur venue physique étant impossible. Chacun des auteurs participera donc au Firn à travers une vidéo où il répondre à trois questions et lira un extrait de son oeuvre. Les vidéos seront ensuite disponibles sur le site du festival.

Par ailleurs les auteurs vivant en Occitanie inviteront le public sur leur territoire pour des ballades littéraires et gourmandes. Parmi les autres rencontres in vivo, les Siestes noires seront proposées, ainsi qu’une nuit « Landsale fait son cinéma… » proposée gratuitement au CinéMistral. La traditionnelle dictée noire est également maintenue.

Toute la programmation : firn-frontignan.fr