Figure montante de l’art contemporain, Emmanuel Bornstein est mis à l’honneur au château de Laréole, géré par le Département de la Haute-Garonne. Son exposition Shift sera présentée du 5 juin au 26 septembre en parallèle d’une seconde exposition, Three letters. Peinture, écriture, résistance, présentée au musée départemental de la Résistance et de la Déportation à Toulouse. 

Le Département de la Haute-Garonne met à l’honneur l’artiste berlinois Emmanuel Bornstein cet été. Deux expositions lui sont consacrées cet été. La première au musée départemental de la Résistance et de la Déportation à Toulouse et la seconde au château de Laréole.

Cette dernière, intitulée Shift, présente une série de 29 oeuvres, en dialogue avec l’architecture et 8 salles de ce joyau patrimonial de La Renaissance. Créées dans son atelier à Berlin depuis 2011, ces œuvres forment une assemblée de portraits d’anonymes, de proches, de l’artiste lui-même, de personnalités artistiques et politiques, venues d’ici, de là-bas, d’ailleurs, du passé, du présent et du futur. Passeur d’histoires, Emmanuel Bornstein est un artiste témoin. Il fait face à l’histoire et face à son histoire, celle de sa famille (famille juive qui a subi les sombres heures de la Déportation et de la Résistance). Ni, scientifique, ni historien, l’artiste réunit ici des hôtes pour discuter du monde et envisager un lieu où circuleraient les paroles.

Représenté par la Galerie Crone à Berlin et à Vienne, Emmanuel Bornstein est un artiste européen qui lie la France et l’Allemagne. Cette exposition témoigne de la permanence des échanges culturels entre l’Allemagne et la France et représente le premier projet de la Kunsthalle Rostock en coopération avec une institution française. L’exposition « Shift » sera également présentée en février 2022 à la Kunsthalle Rostock.
Plus d’informations : haute-garonne.fr