Comme chaque année, la pièce de Lionel Astier, mise en scène par Gibert Rouvière, est reprise en pays cévenol. Il s’agit d’une évocation historique traité non comme une reconstitution mais d’une manière très contemporaine. Un spectacle qui pose des questions sur cette période trouble, sur l’intégrisme, la liberté d’expression et de conscience, la place de la femme dans ce contexte violent.  Un spectacle qui fait réfléchir, mais divertissant car traité avec un certain humour.

Les représentations ont lieu les 25 et 26 juillet à Junas, Gard ; 27 juillet, Le Plan de Fontmort, Lozère ; 28 juillet, Mende ; 29 juillet, Meyrueis, Lozère ; 31 juillet, Ponteils et Brésis, Gard ; 1 août, Saint-Florent-sur- Auzonnet, Gard ; 3 août, Mialet, Gard ; 4 au 6 août, Le Pont du Gard ; 7 août, Portes, Gard ; 8 août, Salindres, Gard.

Du 25 juillet au 8 août. www.lanuitdescamisards.fr