Guillaume Toumanian : « La face cachée » jusqu’au 25 novembre à la galerie Samira Cambie à Montpellier

Guillaume Toumanian
Guillaume Toumanian

S’il est un grand plaisir de retrouver Guillaume Toumanian chez Samira Cambie, c’est le plaisir de découvrir, comme à chaque fois qu’il expose, un travail neuf dans la lignée de son univers aujourd’hui plus qu’installé.

Le travail d’un  artiste acharné. La sensibilité d’un enfant multiculturel qui regarderait la nature, le monde, la nature du monde à travers le trou d’une serrure. Celle de la mémoire, qui épure, minimalise le souvenir. Et même si Guillaume Toumanian nous indique qu’il fige ses images dans un premier temps grâce à la pellicule ou la captation vidéo, je suis convaincu que son cadrage, son tableau, sont enregistrés par une photographie mentale, une mémoire sensorielle de celles qui permettent de peintre les yeux grand fermés, et le cœur grand ouvert.

Dans « la face cachée », l’émotion, comme la palette, sont toutes deux concentrées. Et si les sentiments, les sensations étaient des pigments, ils seraient aussi compressés que ceux du bleu marine, ou du bleu nuit, qui laissent à peine passer la lumière. Car la lumière est bien l’axe principal de ce travail. Mais pas la lumière qui inonde, non, celle qui lutte au contraire, pour briller, et faire vivre. Tous ces ces océans, ces arbres et ces cieux, ne sont que le reflet des majestueux rayons qui se faufilent entre eux. Le paysage n’aura jamais le pouvoir de cacher la lumière qui, quand à elle, est capable en se retirant de tout faire disparaître dans la nuit. NC

Jusqu’au 25 novembre à la Galerie Samira Cambie 16, rue Saint-Firmin à Montpellier. Tel : 06 80 64 12 22 www.galeriesamiracambie.com contact@galeriesamiracambie.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.