A Florac, l’exposition Pastorale africaine d’Hans Silvester vous invite à une déambulation dans les rue de la ville pour découvrir le quotidien des enfants-bergers Suri, gardiens de troupeaux dés leur plus jeune âge. 

Cette exposition ornera les rue de la sous-Préfecture de la Lozère ainsi que le jardin de la Maison du Site UNESCO des Causses et Cévennes situé au 23 de l’Avenue Jean-Monestier, jusqu’à la fin du mois d’août.

Hans Silvester tiendra une conférence gratuite sur la présentation de cette exposition, mais aussi de son travail de photographe, dans la salle de la Genette Verte à Florac, le vendredi 2 juillet prochain à 18h00.

L’exposition Pastorale africaine a été réalisée dans la vallée de l’Omo en Éthiopie, au cœur du « berceau de l’Humanité » et met en lumière les pratiques pastorales de cette région. Elle montre comment les enfants « apprentis bergers » vivent en harmonie avec les vaches qu’ils élèvent.

Pour construire cette exposition, le photographe est allé une quarantaine de fois à la rencontre du peuple Suri, une tribu d’éleveurs semi-nomades. Dans ce monde à la beauté fascinante menacé de disparition, pas d’élevage industrialisé, pas de vache protéinée, ni d’usines à lait sur pattes : les vaches sont sacrées ! Souhaitant immortaliser ce mode de vie ancestral de plus en plus impacté par les changements climatiques, il nous donne à voir de la tendresse avec des liens Homme-animal presque charnels. Malgré la distance et la culture qui nous séparent, on remarque de nombreuses similitudes avec le territoire des Causses et des Cévennes. Comparons pratiques et paysages !

Plus d’informations : causses-et-cevennes.fr