Adaptation d’un roman de Mathias Enard, L’alcool et la nostalgie fait vibrer le texte puissant de l’auteur dans un environnement sonore et chorégraphique imaginé par Clémence Labatut. La pièce sera présentée le 17 janvier à l’Astrolabe à Figeac, puis le 19 janvier au Théâtre de l’Usine à Saint-Céré.

Mathias part à Moscou pour escorter le corps de son ami jusqu’à son village natal, en Sibérie. À bord du Transsibérien, il évoque le passé, les errances de leur jeunesse, leur triangle amoureux détruit par la passion, consumé par la vodka et la drogue, dans le plus fascinant et théâtral des décors : la Russie.

Avec pour compagnons de voyage les fantômes des écrivains mythiques – Pouchkine, Dostoïevski, Tchekhov – et les grandes pages de l’Histoire russe qui viennent hanter ce récit. Une pièce qui interpelle sur la perte de la jeunesse, sur la mort des idéaux révolutionnaires et des utopies.

Plus d’informations : astrolabe-grand-figeac.fr et theatredelusine-saintcere.com