Après une 40ème édition annulée, une 40ème bis en partie jouée, le festival Montpellier Danse proposera sa 41ème édition du 23 juin au 16 juillet prochain. Une édition allongée d’une semaine, et placée sous le signe de la danse comme résistance. Entre danse et cinéma (la nouveauté de 2021), le public montpelliérain devrait avoir de belles surprises. 

Le festival Montpellier Danse revient cet été pour sa 41ème édition ! Et, cette dernière ne devrait ressembler à aucune autre. En effet, le festival a dû s’adapter à la fois aux contraintes sanitaires et faire avec le jeu des reports dû à l’annulation de sa 40ème édition.

Finalement, c’est un festival dense, riche et plein de surprises qui s’annonce. Côté programmation, le public retrouvera des spectacles prévus en 2020 et qui n’avaient pas pu être présentés mais également de nombreuses créations. Au total, 22 spectacles sont ainsi prévus et 125 manifestations, dont la moitié gratuites, seront proposés. Enfin, 45 artistes seront invités à présenter leur travail.

Cinémagora : un cycle cinéma gratuit d’une semaine

Côté danse, si de nombreux artistes internationaux seront présents (Batsheva Dance Company, Dimitris Papaioannou, Arkadi Zaides, Daina Ashbee, Sharon Eyal & Gai Beha, Salia Sanou), les chorégraphes français seront bien représentés. Plus encore, ce sont 6 directeurs et directrices de Centre chorégraphiques qui seront mis en avant pendant le festival. Le public retrouvera ainsi Christian Rizzo (du CCN de Montpellier) avec en son lieu (du 5 au 8 juillet au Studio Bagouet), Angelin Preljocaj (Aix-en-Provence) avec Deleuze / Hendrix (du 5 au 8 juillet au Théâtre de l’Agora), Kader Attou (La Rochelle) avec The Roots – version rue , Maud Le Pladec (Orléans) avec counting stars with you (musiques femmes) (les 30 juin et 1er juillet au Théâtre de l’Agora), Thomas Lebrun (Tours) avec Mille et une danses (pour 2021) (les 28 et 29 juin à l’Opéra Comédie), Rachid Ouramdane (qui vient de prendre la direction de Chaillot – Théâtre national de la danse) avec Corps extrêmes (les 23 et 24 juin au Théâtre de l’Agora).

Parmi les nouveautés, une semaine entière dédiée au cinéma et intitulée Cinémagora. Documentaires, court-métrage et long-métrage ponctueront les projections à l’Agora et la salle Béjart. Un cycle gratuit et accessible sur inscription.

Plus d’informations et billetterie : montpellierdanse.com