Festival International du film politique à Carcassonne du 4 au 8 décembre

Demandez le programme !

C’est mardi 4 décembre qu’ouvre à Carcassonne le premier festival International du film politique sous le regard de Costa-Gavras, réalisateur emblématique. Le mot politique est pris au sens le plus large, la programmation aborde les problématiques des droits des femmes, droits humains, de l’immigration ou encore de l’environnement et du fonctionnement de nos régimes politiques. Des films du patrimoine, des œuvres récentes de fictions ou documentaires, dont des avant-premières et 11 films en compétition qui concourent pour différents prix attribués par un jury de professionnels : meilleure interprétation, meilleure réalisation, meilleur film ; un jury de la critique et un jury étudiant. A noter également un festival scolaire pour éduquer les jeunes à l’image.  Tous les films

Au temps où les arabes dansaient, de Jawad Rhalib, documentaire, avant-première, avec  Laurence Roustandjee, maîtresse de  cérémonie. La pression des intégristes sur les artistes, 4 décembre, film d’ouverture, 20 h 15, Le Dôme.

Les camarades, de Mario Monicelli, 1963. Dans une usine textile à Turin à la fin du XIXe siècle des ouvriers sont soumis à une cadence infernale, 5 décembre, 14 h, Le Colisée.

Missing, de Costa-Gavras, 1982. A Santiago du Chili, Charles disparait après le coup d’état de 1973, 5 décembre, 16 h 30, Le Colisée.

The front runner, de Jason Reitman, 2019, l’histoire du sénateur américain Gary Hart qui dut se retirer après des révélations sur sa vie privée, 5 décembre, 18 h 30, Le Colisée.

Je n’aime plus la mer, d’Idriss Gabel, 2018. Comment se reconstruisent des jeunes réfugiées en Europe après avoir fui leur pays, 5 décembre, 18 h 30, Le Dôme.

Depuis Médiapart, de Naruna Kaplan de Macedo, 2018. Portrait de ce journal avant, pendant et après l’élection présidentielle de 2017, 5 décembre, 21 h, Le Dôme.

La permission, de Soheil Beiraghi, 2018. Afrooz doit participer à une compétition internationale, Iranienne, elle doit demander à son mari l’autorisation de sortir de son pays, 6 décembre, 18 h 30, Le Colisée.

What you dona do when the world’s on fire ? de Roberto Minervini, en 2017 plusieurs afro-américains sont abattus par la police, 6 décembre, 18 h 30, Le Dôme.

Tous ce qu’il me reste de la révolution, de Judith Davis, 2019. Angèle avait 8 ans à l’ouverture du 1e MacDo de Berlin-Est, 6 décembre, 21 h, Le Dôme.

Le silence des autres, d’Almudena Carracedo et Robert Bahar, 2018. Après la mort de Franco en 1977, l’Espagne vote la Loi d’amnistie générale, 7 décembre, 18 h 30. Le Colisée.

Le secret des Kennedy, de John Curran, 2018. Les sept jours les plus dramatiques de la vie de Ted Kennedy, 7 décembre, 18 h 30, La Dôme.

Genesis, d’Arpad Bagdan, 2018. En Hongrie de nos jours, la vie paisible d’un jeune garçon bascule, 7 décembre, 21 h, Le Dôme.

Les Invisibles, de Louis-Julien Petit, 2018. Un centre d’accueil pour femmes sdf doit fermer, 8 décembre, 15 h, Le colisée.

Après-demain, de Cyril Dion et Laure Noualhat, 2017/2018. Comment inventer un nouveau récit pour l’humanité ? Soirée de clôture, avec  Sétéphane Guillon maître de  cérémonie, 8 décembre, 17 h, Le Dôme. Palmarès à 19 h30.

Et aussi une exposition de photos : Alâthar seul après Daesh, des clichés de Lara-Scarlett Gervais, sur la destruction et la reconstruction, du 4 au 8 décembre, Salle Villa San Michele, Cité médiévale, Place Auguste Pierre Pont. MCH

Du 4 au 8 décembre à Carcassonne. www.fifp-occitanie.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.