Exposition-vente humanitaire de tableaux et sculptures d’artistes haïtiens à Nîmes du 27 au 30 novembre

L’APAM, association nîmoise qui organise dans toute la France des expos-ventes de tableaux et sculptures haïtiennes (achetées là bas…) au profit de trois écoles d’Haïti (850 enfants) organise une expo-vente à Nîmes du mardi 27 au vendredi 30 novembre prochain à la galerie Jules-Salles.

Une cinquantaine d’œuvres d’art haïtien authentique -tableaux et fers sculptés dans des bidons de fioul- sont vendues dans un but humanitaire : envoyer directement, sans intermédiaire, l’argent ainsi récolté à trois écoles en Haïti, dont l’organisation sérieuse est reconnue mais dont les moyens sont très comptés et qui accueillent des élèves de quartiers défavorisés :

− Le Centre Alcibiade Pommayrac à Jacmel : 800 élèves, du primaire aux baccalauréats haïtien et français ;
− L’école Saint-Alphonse, dans le bidonville de Cité-Soleil à Port-au-Prince : 500 élèves du primaire à la Troisième ;
− Le Centre Chrétien de l’Enfant Haïtien : 200 élèves du primaire.

L’art haïtien « bouffée envahissante de printemps » selon André Breton, éclatant de couleurs et de styles -allant du naïf au figuratif en passant par le surréalisme, l’abstrait et l’inspiration vaudou- continue de s’épanouir depuis sa naissance, véritable « big-bang » dans les années 1940, chez ce « peuple de peintres » (André Malraux).

Aux cimaises de la Galerie Jules Salles, scènes de marchés multicolores, paysages fleuris, animaux réels ou imaginaires, divinités vaudou, portraits historiques, gros personnages ou, à l’inverse, filiformes…

La littérature et les arts étant toujours bien vivants en Haïti, malgré les vicissitudes qui accablent parfois ce pays, les artistes que présente l’APAM sont le plus souvent connus et reconnus : Albott Bonhomme, Claude Dambreville, Payas, Pierre Louis Riché, Jeanne Élie J Rigaud, Galland Sémérand, Levoy Exil, Gérard, Edouard Michelet… Vingt autres à découvrir, dont les prix sont très raisonnables.

Créée en 1988, l’APAM est une association régie par la loi de 1901 animée par des bénévoles. Toutes ses res-sources sont affectées aux écoles d’Haïti.

Si « l’art est la potion magique d’Haïti », selon l’heureuse formule de la romancière guadeloupéenne Maryse Condé, les achats de l’APAM aident aussi des artistes haïtiens à mieux se faire connaître en France.

Horaires d’ouverture au public : du mardi 27 au vendredi 30 novembre : de 10h00 à 18h00.
Contact : Philippe Selz, président de l’APAM, 06 87 01 77 89

Du mardi 27 au vendredi 30 novembre 2018 à la Galerie Jules Salles, 13 Boulevard Amiral Courbet à Nimes . Vernissage mardi 27 novembre de 18h00 à 20h30

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.