Avec les cours de la Ville de Paris, Francis Duval a travaillé le dessin classique et a suivi en parallèle la formation de l’école d’Arts de Cergy-Pontoise. Séduit par Montpellier, il s’y installe en 1988, puis à Aniane en 1996.

Les techniques qu’il utilise dans ses œuvres sont variées : huile, acrylique, sanguine, crayon.
Actuellement, il a tendance à intégrer de la photographie plus ou moins malmenée. Il la retravaille ensuite de manière à sauver des objets de l’inconstance humaine pour les faire pénétrer dans un autre monde, celui de l’art. Il a un sujet de prédilection : la femme, dans sa grâce gestuelle, dans son énigmatique présence, dans sa rassurante étrangeté… Un voile la sépare souvent de nous, comme si l’offrande au regard se voulait pudique et discrète, à mille lieues de l’obscénité.
A travers les sujets représentés dans ses réalisations, c’est l’effacement lié au temps ou la disparition qu’il tend à évoquer.

Exposition à découvrir du 15 novembre au 1er décembre à la Galerie du Mas de Coulondres à Saint-Jean de Védas. Tél. 04 67 27 25 12. www.galerie-mas-coulondres.com  https://www.francisduval.com/