A la rentrée le lieu multiple montpellier et la N5 Galerie sonnent la rentrée ensemble avec une nouvelle édition de Drawing Draw. Un événement désormais bien identifié qui propose des regards croisés d’artistes autour de la pratique du dessin.

Le lieu Multiple donc (3, rue de Moissac) ouvrira la saison du 5 au 26 sept, avec trois artistes, plutôt portés sur le dessin : Joelle Bondil dessine à l’encre de chine des sortes de maillages mi abstraits mi organiques qui forment ainsi des réseaux concrets, clin d’œil ironique à ceux qui envahissent nos univers. Elle est tout à fait capable aussi de recourir à la 3ème dimension en ajoutant des objets comme si le dessin voulait s’émanciper dans l’espace. Thilelli Rahmoun travaille sur du papier, parfois en grand format, pour nos concocter des sortes de paysages urbains, fruit de son goût pour le bricolage et l’association d’images. Mais elles sont quelque peu réalistes dans la facture contrairement à ses prédécesseurs surréalistes, ce qui n’empêche pas l’onirisme et la poésie de fonctionner. Peter Lokos sera la surprise de cette proposition graphique puisqu’il a conçu une installation sonore qui inclut de l’image et du slogan, du langage donc, ce qui prouve sa volonté de faire sortir le dessin hors de ses gonds habituels.

Les artistes ont vécu le confinement d’une manière un peu particulière en ce sens que leur activité les pousse de toute manière à s’exiler en leur atelier afin de produire en toute sérénité. Sauf qu’il s’agissait ici d’une coercition extérieure et pas forcément dans les lieux habituellement voués à la création.

À la Galerie N5, place à Marie Havel et Amélie Joos. Cette dernière proposera de rentrer dans l’intimité de son atelier grâce à une installation. De son côté Marie Havel, expose des œuvres où elle exprime la notion de ruine, son appréhension à travers l’enfance.

BTN

Plus d’informations : n5galeriemontpellier.com et lelieumultiplemontpellier.com