Après avoir fêté ses 40 ans en 2019, l’Opéra Orchestre National de Montpellier continue de proposer une programmation ouverte au plus grand nombre. Lyrique ou symphonique, tous les publics sont invités à venir écouter le très large répertoire. La saison continue donc en 2020 avec plusieurs concerts symphoniques et de chambres entre février et mars.

Temps forts :

Mahler 9, vivacité, brutalité, agressivité, interrogations, tendresse, nostalgie. Autant de sentiments mêlés et contenus dans cette ultime symphonie de Gustav Mahler qui trouveront une conclusion dans la résignation et la sincérité, le 28 février à l’Opéra Berlioz.

Nicholas Angelich, prodige du piano, il est aujourd’hui l’un des plus talentueux de sa génération. Aussi à l’aise dans le répertoire romantique que la musique contemporaine, Nicholas Angelich présentera un programme de récital à l’image de sa personnalité : éclectique, brillant et sensible, le 7 mars, Salle Pasteur.

Sol Gabetta et Bertrand Chamayou, amis depuis près de vingt ans, la violoncelliste argentine et le pianiste toulousain ont la même passion de faire respirer ensemble archet et clavier. Ce concert vous donnera à entendre des pages essentielles de Schumann, Beethoven et Brahms, interprétés par deux musiciens d’exception, le 31 mars, Salle Pasteur.

La Pathétique, trois oeuvres résonneront entre elles durant cette soirée à l’Opéra Berlioz. Inspiré par les Nouvelles Méditations poétiques de Lamartine, Franz Liszt composera alors le plus populaire de ses treize poèmes symphoniques : Les Préludes. Temps fort du concert, la jeune accordéoniste Ksenija Sidorova sera la soliste des Contes féériques de Václav Trojan. Enfin, la Symphonie n°6 en si mineur de Piotr Ilitch Tchaïkovski clôturera la soirée, le 10 avril à l’Opéra Berlioz.

Tél. 04 67 601 999.
Toute la programmation : opera-orchestre-montpellier.fr