Très connu pour son festival dédié aux arts du monde, qui a lieu chaque année à la rentrée de septembre, Arabesques c’est aussi une Caravane qui assure la continuité du projet en proposant une programmation artistique qui invite au voyage. A découvrir ce printemps :

Le Trio Joubran en sextet
Samir, Wissam et Adnan sont les héritiers d’une fa- mille palestinienne de maîtres du Oud sur quatre gé- nérations. Sur scène leurs compositions laissent place à leur talent d’improvisation, une musique en- voûtante, un concert entre plages contemplatives et envolées fulgurantes. Ven. 28 février à 20h30 au Cratère, Scène Nationale à Alès.

Mohamed Lamouri & Mostla
Chanteur algérien de raÏ sentimental, Mohamed Lamouri a commencé dans le métro parisien avant de sortir son premier album, Underground Raï Love, en 2019. Entouré du groupe Mostla, les instruments syn- thétiques et organiques et la balance reggae donnent de la profondeur au clavier de Mohamed Lamouri. Ven. 28 février à 21h au Jam à Montpellier.

Djazia Satour
Dans son nouvel album, Aswât, Djazia Satour explore l’héritage musical algérien. On reconnaît dans les compositions originales des empruntées notamment à la folk indie et au groove d’une pop pétillante. Mar. 24 mars à 20h30 au Cratère, Scène Nationale à Alès.

À Alès (30) et Montpellier.

Plus d’informations : tél. 04 99 77 00 17. festivalarabesques.fr