Les Limouxins ont bien de la chance de compter un auteur de théâtre parmi eux. Un auteur qui les aime tellement, qui les connaît si intimement qu’il a décidé d’en faire les héros d’une série de pièces. L’auteur c’est évidemment Jean-Marie Besset.

Un pied au pays de la Blanquette, un autre à Paris il a enquêté auprès des témoins oculaires et épluché les archives avant d’écrire Mister Paul, premier portrait de la série. Sans tricher avec le sérieux qu’on apprécie chez lui. Selon le principe qui fait l’originalité de Nava, cette pièce a déjà été donnée en lecture – spectacle dans ce festival avant d’être montée avec succès à Paris et reprise ici au Château de Flandry.

Paul était presque un habitant anonyme, presque banal, seulement « misfit » terme plus élégant, pour une fois que « inadapté ».  D’une fratrie de neuf enfant, il voue à sa mère, qui espérait une fille, un amour fort. Peu passionné par les études, il souhaite faire du théâtre. Un bref aller-retour à Paris l’en dissuade. Sa vie de petits boulots dans le bâtiment à Limoux lui déplaît, il fuit au Congo et au Gabon où ses préférences sexuelles se confirment. Il envisage même de devenir une femme pour les beaux yeux de Pierre.

On le suit à New-York, aux Nations-Unis où on assite  à son ascension sociale. Jean-Marie Besset joue en solo Mister Paul, qui lui ressemble à bien des égards. On a rarement vu cet artiste aussi heureux sur une scène, aussi à l’aise, il s’y révèle un grand performeur à l’américaine : il joue, il chante, il danse avec cette sensibilité et cette simplicité qui nous ont toujours touchés. 

Passant du rire aux larmes. Il jubile dans ce texte plein d’amour pour sa terre à travers l’accent savoureux d’ici et l’hymne « Dojos ma fenestra, I a un aucelon, Tota la nuèit canta, Canta sa cançon », que fredonne en sourdine le public ravi. Plein d’amour aussi pour cette Amérique où il a vécu et écrit, pour  laquelle il se fait crooner   « Start spread in’ the news, I’m leavin’ today, I want to be a part of it, New York, New York ». Sous le  charme de Besset  auteur et comédien, très bien dirigé  par Agathe  Alexis.

MCH

Prochains spectacles au Château de Landry, Limoux : 31 juillet, Odette libre, Les Limouxins #2, de Jean-Marie Besset, mise en scène Agathe Alexis, avec Fernanda Barth ; 1e août, Marie des poules, de Gérard Savoisien, mise en scène Arnaud Denis, avec Béatrice Agenin.

Plus d’informations :  festival-nava.com

Crédit photo : Blithe Williams