Création « Mes poings sur les I » de Soufyan HEUTTE au théâtre Jean Vilar les 18 & 19 janvier

Crédit photo : Soufyan HEUTTE OK- Poing

Le théâtre municipal Jean Vilar propose une création de Soufyan HEUTTE qui fait immerger une voix loin des statistiques et des clichés : il remet les « poings sur les i » et ouvre à la réflexion sur nos propres représentations des quartiers et sur les stigmates que notre société leur inflige.

Habitant du quartier de la Paillade, Soufyan Heutte est éducateur spécialisé auprès de jeunes en situation de délinquance. Dans son premier roman, Mes poings sur les i sorti en mai 2017 aux Editions l’Harmattan, il livre un regard singulier sur « la banlieue ». Antoine Wellens et Virgile Simon de la compagnie Primesautier théâtre le rencontre lors de la création partagée Le principe du truc (Théâtre Jean Vilar, 2017). Sensibles à son écriture et à sa façon de la restituer devant un public, ils se sont lancés, avec lui, dans une aventure théâtrale hors normes.

La compagnie Primesautier Théâtre est en résidence de création sur le plateau du Théâtre Jean Vilar depuis le 2 janvier 2019.

« Une création » est le dernier projet d’une compagnie en résidence dans un théâtre et présenté au public pour la 1ère fois. Le théâtre qui diffuse la Création a, en général, apporté des moyens de productions au projet. Le théâtre est alors dit « coproducteur ». C’est notamment le cas pour Mes poings sur le I, Fais que les étoiles me considèrent davantage ou encore la création partagée Amphitryon.

Mes poings sur les I [Théâtre / Création]
Soufyan HEUTTE / Compagnie Primesautier Théâtre (Montpellier) – Durée : 1h15
Jeudi 17 janvier à 14h30 et 20h, vendredi 18 janvier 2019 à 20h (les deux représentations seront interprétées en langue des signes)

Mes poings sur les I nous invite à suivre la trajectoire de « Kamel-la-poisse », petite frappe du quartier. Un jour, son poing frappe la mauvaise mâchoire, et le voilà pris dans un maelström judiciaire. Du ciment des tours au béton armé de la prison, toujours seul au milieu des autres, Kamel se réfugie à l’intérieur de lui-même pour s’offrir de véritables évasions méditatives.

Entre anecdotes heureuses et malheureuses, souvenirs autobiographiques et réflexions sociologiques, ce spectacle aborde frontalement la construction des identités dans les quartiers dits « sensibles ». Joué par son auteur, ce texte publié en 2017 fait émerger une voix affranchie des statistiques, une réflexion singulière et personnelle sur les rapports tendus qui existent entre quartiers populaires et société, entre quotidien et clichés, entre fiction et réalité. Une tentative assumée de remettre certains « poings » sur les i.

Texte et jeu : Soufyan Heutte / Adaptation et mise en scène : Virgile Simon et Antoine Wellens / Régisseur général : Nicolas Buisson / Scénographie : Emmanuelle Debeusscher
Production : Primesautier Théâtre / Coproduction : Théâtre Jean Vilar Ville de Montpellier ; avec l’aide de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée ; la DRAC Occitanie et la Ville de Montpellier
Au Théâtre municipal Jean Vilar  à Montpellier. http://theatrejeanvilar.montpellier.fr
Tarifs : 19€ / 11€ (réduit) / 5€ (- 16 ans) / 1€ (minima sociaux)
Renseignements / Locations : 04.67.40.41.39

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.