Hier mercredi 28 octobre, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’un nouveau confinement sur l’ensemble de la France à compter de ce vendredi et jusqu’au 1er décembre. Alors que les écoles et certains secteurs pourront continuer leurs activités, les salles de spectacle, les musées et les cinémas vont devoir fermer leurs portes. 

Alors que depuis quelques jours, les lieux culturels s’adaptaient à la mise en place du couvre-feu dans les métropoles puis les départements, c’est un nouveau coup dur qui s’annonce pour tout le secteur.

Ainsi, comme l’a précisé le Président de la République hier soir, tout lieu accueillant du public (hors services publics et commerces alimentaires) devra fermer ses portes. Musées, théâtres, salles de spectacle, mais aussi librairies et galeries : tous ces lieux de vie culturelle ne pourront rester ouverts.

De nouvelles précisions devraient être apportées ce soir par le Premier ministre sur les conditions de fermeture et les lieux précis qui seront touchés par ce nouveau confinement.

Des aides financières pour contrer les effets économique de la crise sanitaire

En attendant, des mesures en faveur du secteur culturel avaient déjà été mises en place par le gouvernement et annoncées par Roselyne Bachelot, ministre de la culture. Depuis le mois de mars 2020, plus de 5 milliards d’euros ont déjà été mobilisé sur aider les différents secteurs culturels à faire face à la crise sanitaire.

Le 23 octobre dernier, des moyens supplémentaires ont également été engagés, notamment une enveloppe de 85 millions d’euros pour aider à maintenir les programmations et pérenniser les structures.

De son côté la Région Occitanie maintient également son aide aux entreprises et lieux du secteur culturel. Comme le précisait Carole Delga lors d’une rencontre avec une centaine d’acteurs culturels le 23 octobre dernier : « La Région Occitanie a maintenu toutes les subventions aux associations dont les manifestations ont été annulées, soit 10 millions d’euros, et a ouvert le fonds solutions associations. Les annonces de la ministre hier démontre un sursaut de l’Etat et j’en suis heureuse. Cependant, vous me l’avez à juste titre exprimé, cela ne sera pas suffisant pour soutenir tout le secteur culturel, public et privé. Nous avons donc décidé d’élargir les critères d’attribution du fonds L’OCCAL pour que vous puissiez en bénéficier largement, tant sur le soutien à la trésorerie que pour l’aide à l’équipement. Et nous sommes prêts à continuer à travailler pour vous accompagner. »

Ces aides devraient, au moins pour un temps, permettre au secteur culturel de se maintenir et de continuer à proposer de nombreux rendez-vous au public.