Château d’Assas au Vigan : Journées européennes du patrimoine 16 et 17 septembre

MARIE HAVEL Jumanji #4, graphite sur papier, 101 x 140 cm, 2017 Courtesy H Gallery_1

Le Département du Gard s’associe aux Journées européennes du patrimoine et produit une exposition d’art contemporain « MARIE HAVEL- Paysages usagés» et un Vidéo Mapping de LAURENT PEYBERNES et LUDOVIC SOULIE -« Red & Gold » dans un bâtiment classé monument historique, l’ancien hôtel de Faventines, construit de 1751 à 1759.

Expositions produites par le Département du Gard au château d’Assas du Vigan :
MARIE HAVEL- Paysages usagés
www.mariehavel.com
Née en 1990, Marie Havel est diplômée de l’école des beaux-arts de Montpellier-Agglomération, avec félicitations du jury, en 2016. Lauréate de la bourse jeune création du Drawing Room Montpellier 2016, elle reçoit à l’unanimité le prix du salon DDessin, cabinet de dessins contemporains, à Paris, en mars 2017.
L’artiste est représentée par la galerie Samira Cambie (Montpellier) et la H Gallery (Paris). La collection de la fondation Helenis conserve une remarquable série de cinq fusains sur papier (Mémoire Opale, 2014) de Marie Havel.
Cette jeune plasticienne ne se cantonne pas à une discipline qui deviendrait sa spécialité, elle multiplie les supports d’expression pour approfondir et élargir son projet artistique.
Intéressée par la destruction d’ensembles architecturaux ou naturels, elle met en avant les vestiges et la mémoire de mondes disparus dans des tirages numériques, des dessins ou des sculptures. Sensible à la tragédie de l’histoire contemporaine, Marie Havel interroge le geste de l’artiste en regard d’autres gestes liés à la construction, la destruction, la conquête d’espaces naturels ou de territoires habités. Elle interroge aussi la fiction des jeux de société et des premiers jeux vidéo dans lesquels l’enfant apprend à gagner des points et à en perdre dans ce mouvement syncopé si poignant qui caractérise aussi la ligne de ses dessins.

LAURENT PEYBERNES & LUDOVIC SOULIÉ-Red & Gold
www.psktear.com
“Red & Gold”: Ce vidéo-mapping sur structure est la seconde création du duo plasticien – graphiste; cette projection vient donner une seconde vie au tableau en volume, sa structure, ses couleurs, varient au fil de la musique, dans un ballet lumineux saisissant.

« Laurent Peybernes est à la recherche d’un art total. Sa puissance contraction picturale, graphique et numérique n’appartient plus à un support fixe. Sa vision dynamique se dresse dans l’espace comme un volume. Ses compositions en triangles saccadés transportent l’idée du Cubisme dans une incroyable hybridation ouverte à la sensation, au lyrisme et à la spatialisation là où la doctrine cubiste fixait des limites restrictives. En projetant des couleurs ou des lumières sur des surfaces programmées, Laurent Peybernes réalise d’une certaine façon ce que Malévitch envisageait dans ses Architectones en 1920. » Laurent Puech, commissaire de l’exposition

Né en 1985, passionné de graffiti, Laurent peint depuis 1997 dans les alentours de Montpellier, autodidacte, il réalise sa première fresque « officiel » dans son collège (Le Crès) alors qu’il n’a que 12ans, et qu’un animateur remarque par hasard de la peinture sur ses baskets, il lui propose ensuite de monter un projet.

Graffeur, graphiste et, plus récemment plasticien, il aime les projets hybrides et collaborations à cheval entre différentes pratiques comme le Mapping ou la réalité augmentée par exemple. La géométrie et la lumière sont omniprésentes dans ses toiles peintes à l’aérosol, et, ses structures en volumes utilisant des matériaux (bois, carton plume, laines) comme un hommage à la nature et aux astres, leurs mystiques beautés. Il peint de manière spontanée des structures harmonieuses, cristaux, planètes dans lesquelles il concentre ses meilleures intentions. Ses compositions dépassant parfois du cadre comme pour s’extraire du moule « conforme », de la normalité, et des schémas récurrents qui le limitent, comme le discours presque absent sur son travail pour ne pas que le mental dénature la beauté spontané de celui-ci. Il développe en 2014 en collaboration avec une Start-up montpelliéraine des projets artistiques numériques: ses toiles fusionnent avec la réalité augmentée, ou un parcours immersif utilisant l’«Occulus Rift », lunette intégral qui permet au spectateur de se projeter dans un univers . Présenté durant le «Digiworld» 2014 au Corum, Montpellier ou à la «Digital Week Paris 2015», ce projet interactif reçoit un bon accueil de la part du public. Plus récemment Il a participé à la fête des lumières de Montpellier « Coeur de Ville en lumières 2016», ou réaliser une oeuvre collective en volume avec le public présent lors de l’inauguration de « l’Hôtel French Tech Montpellier » pour la Métropole. Régulièrement il réalise des performances publics « graffitis » comme pour le Fise Montpellier 2017, ou les journées du patrimoine 2016 au Château d’Assas en collaboration avec «Runthings Gallery ».

Samedi 16 et dimanche 17 septembre au Château d’Assas au Vigan.
Téléphone : 04.99.64.26.62 – http://www.gard.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE