Labellisée ville d’art et d’histoire, Carcassonne se devait mettre en place un projet scientifique et culturel allant dans ce sens. Lors de sa présentation des journées européennes du Patrimoine, Isabelle Chésa, adjointe à l’urbanisme et au patrimoine l’a évoqué. Il s’agit d’un Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine. Le bâtiment se situe rue Trivalle, une rue emblématique qui fait le lien entre la Cité et la Bastide.   Un bâtiment important dans l’histoire de la ville puis qu’il a appartenu à la famille Cros-Mayrevieille, dont Jean-Pierre est à l’origine du sauvetage de la Cité, avant d’être occupé par l’architecte des bâtiments de France. Le gros œuvre est maintenant terminé. La deuxième tranche est dédiée à l’aménagement intérieur et à la scénographie.  Comme tous les établissements de ce type, il sert à sensibiliser les habitants à l’architecture et au patrimoine, par le biais notamment d’expositions et d’ateliers aussi bien pour les enfants que pour les adultes.  En attendant, le Patrimoine est l’honneur dans cette ville qui fête ses vint ans d’inscription au patrimoine de l’Unesco.  Pour les journées des 15 et 16 septembre qui ont pour thème le Partage, la ville a multiplié les initiatives. Les événements ont lieu dans 27 monuments aussi bien dans la Bastide que dans la Cité et autour du Pont Vieux, lien entre les deux villes. Notre sélection parmi les nouveautés :  La belle époque, monument classé, récemment restauré, vitrine des vignobles Foncalieu, 32 avenue du Général Leclerc ; Le temple protestant, avec sa chaire monumentale et sa collection de bibles, 53 rue Antoine Marty ; Reconstitution historique sur le Pont Vieux, samedi de 10 h à 22 h ; De la font a la mar, avec le chœur canti, chants traditionnels en langues romanes.  A noter le coin des monumonstros’ ! des animation ludiques destinées aux enfants de 6 à 10 ans.

www.journeesdupatrimoine.fr et www.carcassonne.fr