Henzo Lefèvre et Etienne Garcia, directeur et président, du Festival international du film ont présenté cette nouvelle édition, pleine de nouveautés. Cette quatrième édition se déroulera du 14 au 18 janvier entre projections, compétitions et avant-premières.  

Désormais décalée en janvier du 14 au 18, du vendredi au mardi pour favoriser la présence d’un public extérieur à la ville. La délibération du jury aura lieu en public, Place Carnot, un nouveau site avec La maison du festival avec studio de télévision et billetterie.

Les projections, au Dôme, au Colisée, refait à neuf et à l’Odeum, nouvel équipement dédié aux associations et doté d’un d’une belle salle confortable, suivies de débats avec les artistes invités. Les collégiens bénéficieront de séances spécifiques, avec une programmation adaptée, où ils pourront rencontrer les réalisateurs.

D’avantage de films sont  proposés, 33, et plus de 40 projections, en matinée et en soirée. L’équipe en a sélectionné 13 pour la compétition parmi les 121, visionnés, 6 fictions et 7 documentaires. Outre la compétition, plusieurs soirée spéciales jalonnent la manifestation :

  • Ven. 14 janvier :  ouverture, Le Monde d’hier de Diastème, avant-première.
  • Mar. 18 janvier :  clôture, Belfast de Kenneth Branagh.
  • Événements en avant-première : Selon la police, de de Frédéric Videau, tourné à Carcassonne ; Simone-Le voyage du siècle, d’Olivier Dahan ; Streamfield, les carnets noirs de Jean-Luc Miesch.
  • Deux ciné-concerts : 1984, de Michael Anderson, d’après le roman de Orwell ; Plogoff, des pierres contre les fusils de Nicole Le Garrec.
  • Séance Patrimoine : Capitaine d’Avril de Maria de Medeiros, qui aura un film en compétition.
  • Sport, cinéma et politique : Les médailles et après, de Véronique Barré, suivi un débat avec des sportifs.
  • Cartes blanches internationales : Goodbye Soviet Union de Lauri Randla ; Trois courts métrages proposés par le Festival Mecal de Barcelone.

Plus d’informations : fifp-occitanie.com