La 5ᵉ édition du Festival International du Film Politique de Carcassonne, l’année de tous les records, fréquentation en hausse de 40 %, plus de 16 000 spectateurs, avec les scolaires. Un public venu de 23 départements pour découvrir les 37 films (avant-première, premières nationales et première mondiale) de la programmation, issus de 19 pays différents et sélectionné parmi les 385 reçus par l’équipe. Toutes les séances complètes y compris celles de 10 h. 

Parmi les temps forts du festival jalonné le festival, la journée dédiée à Cédric Jimenez. Aux yeux de tous et Novembre, deux films traitant des attentats à Paris donnaient le ton et le réalisateur recevait un prix d’honneur lors de la cérémonie d’ouverture. Pour en finir avec les chiffres, 35 invités et 100 bénévoles, ont participé au succès de la manifestation.

Autre temps fort la master class de Vincent Lindon, devant une salle comble. Pendant 2 h30, le comédien a échangé avec le public, ravi. En soirée, le comédien recevait lui aussi un prix d’honneur.

Impossible de voir tous les films, difficile de faire un choix. Beaucoup de films de réalisatrices, ils ont en commun d’être portés par des   comédiens exceptionnels au service de sujets particulièrement difficiles : L’homme le plus heureux du monde de Teona Strugar Mitevska, Macédoine, la rencontre improbable d’une femme avec l’homme qui lui a tiré dessus pendant la guerre en ex-Yougoslavie; Mis hermanos sueñan despiertos, de Claudia Huaiquimilla, Chili, une émeute dans un centre de détention pour mineurs, tourne au drame ; Noémie dit oui, de Geneviève Albert, Canada, une fille de 15 ans, abandonné de tous, contrainte à la prostitution ; Blue jean, de Georgia Oakley, Royaume-Uni, une lesbienne prof de gym, face à une loi homophobe. Le film de Marie-Castille Mention-Schaar, Divertimento a apporté une bouffée de fraîcheur, une jeune d’origine algérienne, Zahia Ziouani réalise son rêve, devenir chef d’orchestre et créer son propre orchestre.

Le Palmarès
  • Prix des collégiens : Les figures de l’ombre, de Théodore Melfi
  • Prix documentaire, jury étudiants:  We are we headed, de Ruslan Fedotow
  • Prix du public, Meilleur court métrage : Seven minutes and thirty-one seconds, de Solmaz Gholami
  • Prix du jury meilleur court métrage : Seven minutes and thirty-one seconds, de Solmaz Gholami
  • Prix du meilleur documentaire, Syndicat de la critique : Rojek, de Zayné Akyol
  • Prix du public meilleur film : Le marchand de sable, de Steve Achiepo.
  • Prix du jury meilleur réalisation : Le marchand de sable, de Steve Achiepo.
  • Grand prix du jury : Alam de Firas Khoury.

 

Rendez-vous en 2024, pour la 6 e édition.

MCH

Plus d’informations : fifp-occitanie.com