Le souvenir est au cœur du travail de Sylviane Bardou qui expose jusqu’au 29 mai aux Essar[t]s à Bram. L’artiste cherche ainsi à comprendre quel est l’impact du temps sur les souvenirs, mais également comment est-ce qu’ils évoluent lorsqu’ils sont confrontés au travail plastique. 

Sylviane Bardou explique : « C’est un travail qui prend la forme d’un autoportrait au fur et à mesure de son avancement. Parcours artistique, parcours de vie qui s’exprime sous la forme d’un itinéraire géographique d’un lieu à un autre, une narration graphique où les paysages défilent de part et d’autre d’une route parcourue à vélo, enfant, entre deux maisons. »

Elle continue :  » Les souvenirs des lieux traversés sont exprimés comme un défilement d’images cinématographiques essentiellement en noir et blanc. Ils sont représentés avec une obsession d’archivage de la pensée. C’est une confrontation entre les paysages réels ayant subi les transformations du temps et ces mêmes paysages mémoriels transformés par les fruits de l’imaginaire et du remaniement émotionnel. »

Plus d’informations : villedebram.fr