Boutographies #17 au Pavillon Populaire à Montpellier

Boutographies

Depuis seize ans, les Boutographies se sont imposées comme le théâtre de la rencontre photographique à Montpellier.

Son jury épluche des candidatures venues de toute l’Europe afin de sélectionner chaque année les talents qui sont accrochés à l’occasion du festival sur les murs du Pavillon Populaire.

En 2017, les onze lauréats, une invitée (Prix échange Fotoleggendo/Boutographies 2016),  et les dix-huit projections du Jury envoutent l’espace d’exposition.

Pour moi cette édition parle d’héritage.
De ce qui nous revient, ou de ce qu’on nous vole.
De l’essence, transmise entre générations.
De la matière, qui n’est jamais hasard, qui n’est que transformation.
De l’identité, perdue, blasphémée, retrouvée…

Chacun, à sa manière, nous parle de liberté intérieure, palpable uniquement à travers la recherche d’équilibre entre origine et destinée.

On comprend alors que ce legs n’est ni une offrande étriquée, ni un passe-droit identitaire. Et que la seule possession que nul ne peut nous arracher est bien notre histoire.

Chez Jannemarein Renout, la passation s’opère entre l’humain et la machine. A travers la patiente du créateur qui laisse s’exprimer sa créature, tel un vieux Gepetto patient.

Eun Chun, lui, nous permet d’écouter les images en visualisant le bruit ; évoquant la logique implacable de la transmission. Si l’acte est d’abord un geste, il en devient un son.

Sandra Mehl, en immersion dans une famille de la cité Gély, nous présente l’univers de deux sœurs qui piochent dans leur contexte de vie les outils de leur singularité.

Ali Mobasser rend hommage à sa tante aimée qu’il met en lumière grâce à des documents officiels retrouvés.

Jennifer Niederhauser-Schlup nous rappelle que notre actuelle réalité n’est finalement que la descendance de nos rêves passés.

Christelle Boulé explore les fragrances, visualise les odeurs sur papier argentique jusqu’à en extraire l’ADN du parfum.

Venez découvrir ce testament numérique qui, je vous l’assure, ne laisse pas indifférent.
Nicola Casties

Du 6 au 28 mai 2017 au Pavillon Populaire à Montpellier. Entrée gratuite
http://www.boutographies.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE