Quiconque est déjà passé par ce ludique lieu aquatique sait qu’il est rythmé d’œuvres d’art inspirées par la présence de l’eau, des bois, de la lumière ou tout simplement du parc à thèmes où sont exploitées toutes les ressources de l’hydraulique. En milieu de parcours, une tour du XVIème qui constitue une halte culturelle et un prolongement à l’initiation artistique parmi les jeux d’eau.

On y a vu défiler des tas d’artistes régionaux ou nationaux principalement mais aussi internationaux comme le suisse Zimoun attendu pour cet été 2021. Guillaume Sonnet ne pouvait rêver mieux car la production prolifique de cet héritier de Tinguely demeure en cohérence avec l’esprit des lieux.
En attendant de les évoquer plus en détails, sachant que plusieurs niveaux ont été mis à sa disposition, contentons-nous de présenter cet artiste qui suscite des sons inédits en taquinant quelque peu le matériau. Ce dernier est en général emprunté à la vie courante, je pense à des CD, ou encore au vocabulaire ludique, telles les balles de coton ou plus simplement des boites. Des micros, des haut-parleurs et surtout des moteurs électrisés complètent ces matériaux de prédilection à partir desquels se produit le miracle : celui d’une œuvre mise en mouvement pour produire des effets visuels certes mais aussi du son. L’artiste recourt tantôt au sol, tantôt au mur tantôt entre les deux sur une table, parfois sur un écran ventilé. Bref, avec Zimoun on est toujours surpris et séduit par une ingéniosité mise au service de l’activité artistique. Chaque pièce est adaptée à l’espace ce qui fait qu’elle peut s’avérer des plus imposantes. En tout cas, grands et petits, profanes ou initiés devraient être ravis.

Plus d’informations sur : levallon.fr