L’Orchestre national Avignon-Provence propose au public d’entendre le septième et avant-dernier concert symphonique de la saison 2021-2022 avec le jeune pianiste Daniel Kharitonov. Un programme intitulé Passionnément dirigé par le chef Laurent Petitgirard. Un concert en partenariat avec le Printemps anglophone d’Avigno, où le public pourra découvrir l’œuvre de la compositrice britannique Augusta Holmès.

La compositrice d’origine britannique Augusta Holmès fait depuis plusieurs années l’objet d’hommages récurrents en France, et ce n’est que justice. Proche de Liszt et Franck, fortement influencée par Wagner, elle laissa une empreinte décisive dans la vie artistique de son temps. Inspirée du peintre symboliste Puvis de Chavannes, Ludus pro patria est une ode symphonique dont l’interlude « La nuit et l’amour » résume pleinement l’esthétique. Que reste-il à dire du célèbre Concerto pour piano de Tchaïkovski, qui empoigne l’auditeur dès les premières mesures ? Son lyrisme et sa bravoure nous font pénétrer l’intimité et les états d’âme du compositeur russe.

Il est interprété par un grand espoir du piano, Daniel Kharitonov, révélé lors du Concours Tchaïkovski 2015 (3e Prix). Dans ses neuf symphonies, Dvorák dévoile sa proximité avec l’écriture de Brahms mais surtout son identité éminemment slave. Rarement interprétée, la Symphonie n°6 séduit par son abondance mélodique et ses motifs rythmiques d’origine tchèque, ainsi dans le roboratif Furiant qui fait office de scherzo.

Plus d’informations : orchestre-avignon.com