Pour la troisième année consécutive, la Région Occitanie organise le prix Occitanie Médicis visant à promouvoir les talents régionaux de l’art contemporain sur la scène nationale et internationale. Le délibéré du jury s’est déroulé les 27 et 28 mai afin de départager 9 candidates et candidats.

Le prix Occitanie Médicis, en collaboration avec l’Académie de France à Rome, met en avant des artistes sur la scène internationale. Depuis trois ans, ce prix attire une centaine de plasticiens régionaux désireux de profiter de cette expérience unique d’une résidence dans ce haut lieu de la culture qu’est la Villa Médicis.

Cette année, et malgré les circonstances exceptionnelles liées au confinement, pas moins de 80 artistes ont déposé leur candidature.

« Malgré ce début d’année difficile, nous sommes heureux de voir que de nombreux artistes souhaitent se mobiliser pour faire rayonner leur talent. Nous avons à cœur d’aider à faire prospérer leur travail à l’international. Ce partenariat avec la Villa Médicis a d’ores et déjà permis à quatre artistes de bénéficier d’une résidence à Rome. Nous souhaitons que nos artistes bénéficient de toute l’aide de la Région pour les soutenir dans leurs démarches de création et en ce sens nous soutenons à la fois les écoles d’art ainsi que les lieux de diffusion et sommes très impliqués dans l’accompagnement de la création artistique au sein de notre région. » a déclaré la Présidente de Région, Carole Delga.

Un lauréat et le prix coup de cœur en résidence à la Villa Médicis :

A la suite des présélections, Neuf candidats – 5 femmes et 4 hommes – ont présenté leurs travaux aux membres du jury composé de Dominique Salomon, vice-présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, en charge de la culture, du patrimoine et des langues régionales ; Stéphane Gaillard, Directeur de l’Académie de France à Rome ; Hélène Guénin, directrice du Musée d’Art Moderne et Contemporain de Nice ; Carles Guerra, commissaire d’exposition, professeur et critique d’art, ex directeur de la Fondation Antoni Tapiès à Barcelone ; Julien Gardair, artiste originaire d’Occitanie et travaillant à New-York ; Christian Rizzo, directeur du Centre de Chorégraphie National de Montpellier ; Clément Nouet, directeur du Musée Régional d’Art Contemporain (MRAC) de Sérignan ; Marie Cozette, directrice du Centre Régionale d’Art Contemporain (CRAC) de Sète.

Deux d’entre eux ont été retenus par le jury pour une résidence à la Villa Médicis et une bourse. La lauréate, Noelle Pujol, se voit offrir une résidence de trois mois à la Villa Médicis ainsi qu’une bourse d’étude de 6000 €. Artiste et réalisatrice d’expérience ayant fait son apprentissage aux Beaux-Arts de Paris, Noelle Pujol est spécialisée dans les installations vidéos et les films documentaires qu’elle présente dans des festivals et des lieux d’art contemporains.

Le jury a aussi désigné Boris Geoffroy, pour le prix « coup de cœur », il bénéficie d’un mois de résidence à la Villa Médicis ainsi qu’une bourse d’étude de 2000 € attribuée par la Région. Formé à l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse, Boris Geoffroy est spécialisé dans les œuvres plastiques, chaque objet inclut dans son œuvre faisant lieu de réflexions.

Ce prix sera l’occasion pour ces deux artistes de développer leurs projets personnels à Rome et une opportunité artistique prestigieuse de briller sur la scène internationale.