Tout l’été et jusqu’au 11 décembre, le musée de l’Aurignacien présente l’exposition Vénus, les représentations féminines de la Préhistoire à l’occasion du centenaire de la découverte de la Vénus de Lespugue. L’année 2022 marque le centenaire de cette découverte qui va bouleverser le monde de la recherche et de l’art en portant un nouveau regard sur les populations préhistoriques. 
Le 9 août 1922, Suzanne et René de Saint-Périer font une découverte majeure dans la grotte des Rideaux, située au cœur des Gorges de la Save, sur la commune de Lespugue. Ils mettent au jour une petite statuette féminine : la fameuse Vénus de Lespugue. Sculptée en ronde-bosse, dans de l’ivoire de mammouth, elle date du Gravettien (entre 34 500 et 25 000 ans avant notre présent).
L’exposition temporaire Vénus : les représentations féminines de la Préhistoire, réalisée en partenariat avec le Musée de Tautavel, le Musée de Montmaurin, le Musée de l’Homme à Paris et le Musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco. Cette exposition interactive invite le public, petits et grands, à entrevoir la diversité des représentations féminines du Paléolithique. Elle lève le voile sur les savoir-faire techniques et sur l’univers symbolique de ces populations préhistoriques.
Plus d’informations : musee-aurignacien.com