“Aurès, 1935. photographies de Thérèse rivière et germaine Tillion” au Pavillon Populaire du 7 février au 15 avril 2018

© Cécile Marson - Ville de Montpellier.
Mardi 6 février 2018, Isabelle MARSALA, Adjointe au Maire de Montpellier, déléguée à la Culture a présenté l’exposition Aurès, 1935. Photographies de Thérèse Rivière et Germaine Tillion au Pavillon Populaire, en présence de Gilles MORA, Directeur artistique du Pavillon Populaire et Christian PHELINE, Commissaire de l’exposition.
Espace d’art photographique de la Ville de Montpellier à la renommée internationale, le Pavillon Populaire affiche une programmation de haut niveau, invitant le public à découvrir, au fil des expositions, les différents aspects de la photographie.
Après une saison 2017 consacrée à la photographie américaine, le Pavillon Populaire, placé sous la direction artistique de Gilles Mora, consacre sa saison 2018 au rapport entre Histoire et photographie au travers d’un cycle de trois expositions. Aurès, 1935. Photographies de Thérèse Rivière et Germaine Tillion d’abord ; Un dictateur en images. Photographies de Heinrich Hoffmann et Regards sur les ghettos. Photographies de propagande allemande et des photographes juifs des ghettos d’Europe orientale (octobre 1939-août 1944) ensuite et, enfin, I am a Man. Photographies et luttes pour les droits civiques dans le Sud des États-Unis, 1960-1970.
Avec trois commissaires d’exposition invités – Christian Phéline, Alain Sayag et William Ferris – le Pavillon Populaire donnera à voir le rôle de la photographie dans l’Histoire, tour à tour témoin ou instrument de propagande. Cette saison 2018 interrogera également le devoir de mémoire : comment certaines périodes de l’histoire ont-elles été perçues par leurs contemporains photographes et comment la photographie a-t-elle pu prendre part à cette perception parfois biaisée de la réalité ?
C’est l’exposition Aurès, 1935. Photographies de Thérèse Rivière et Germaine Tillion qui ouvre cette saison 2018 axée autour de la photographie documentaire. Placée sous le commissariat de Christian Phéline, cette dernière présentera le rapport particulier établi par chacune des photographes avec leur sujet.
L’une, Thérèse Rivière, plutôt « ethnographe » de terrain et très empathique dans son approche des Aurésiens. L’autre, Germaine Tillion, davantage « ethnologue » et plus portée à la réflexion théorique.
“Cette exposition inédite inaugure la saison 2018 du Pavillon Populaire articulée autour du rapport entre photographie et Histoire. Au travers de la sélection des 120 clichés qui seront présentés, il s’agit d’explorer la portée autant esthétique que sociale de l’usage du medium photographique. Cette première exposition de la saison marque un engagement fort de la Ville de Montpellier pour développer une politique culturelle où l’Histoire tient une place importante, comme vecteur d’une mémoire partagée. Avec cette nouvelle saison, Montpellier confirme sa place de destination culturelle par excellence” souligne Philippe SAUREL, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole. 

www.montpellier3m.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.