Elle avait récemment inauguré une exposition au sein de l’Ehpad où elle résidait, à Toulouse, la commissaire d’exposition, critique d’art, galeriste et collectionneuse Cérès Franco s’est éteinte le 16 novembre dernier à l’âge de 95 ans. Profondément attachée à l’Aude, sa collection est préservée au sein de la Coopérative-Musée Cérès Franco à Montolieu. 

Né à Bagé, au Brésil, le 17 mai 1926, Cérès Franco est une femme au parcours exceptionnel. Installée à Paris depuis le début des années 1950, elle sera passionnée par l’art et défendra sa vie durant une conception ouverte et inclusive de l’art, dont elle fait aujourd’hui figure de pionnière.

« L’art sans frontières »

Une idée de l’art qu’elle appliquera dans sa carrière de galeriste (elle est à la tête de L’Oeil de Boeuf de 1972 à 1995) mais surtout en établissant sa propre collection, rassemblant aujourd’hui plus de 2000 oeuvres. Croyant à la possibilité de « L’art sans frontières », elle en fera la ligne directrice de son parcours comme de sa collection, accumulant un nombre important d’oeuvres d’artistes originaires d’Afrique du Nord, d’Amérique du Sud, ou d’Asie du Sud-Est.

Un éclectisme militant que Cérès Franco mettra au service des seules qualités plastiques et de l’émotion face à l’oeuvre. Sa collection fait ainsi se rencontrer l’avant-garde brésilienne et la nouvelle figuration française, des artistes du mouvement CoBrA et des peintres autodidactes et populaires venus aussi bien du Brésil, du Maroc ou de Tunisie.

La Coopérative-Musée Cérès Franco

Riche de sa collection, Cérès Franco acquiert en 1994 deux maisons à Lagrasse, y installe ses oeuvres et ouvre les portes au public. Au début de l’année 2020, Cérès Franco acte la donation de sa collection à la Région Occitanie, au Département de l’Aude, à l’Agglomération de Carcassonne et la commune de Montolieu. Au côté de l’Association pour la valorisation de la collection Cérès Franco, ils forment un Groupement d’intérêt public pour la Coopérative-Musée Cérès Franco.

Une nouvelle page de la collection construite année après année par Cérès Franco, au gré de ses rencontres et de ses coups de coeur, s’ouvrira en 2022. En effet, des travaux d’agrandissement et de rénovation seront lancés au musée pour continuer à faire vivre l’esprit de cette collectionneuse exceptionnelle.

Vous souhaitez en savoir plus sur Cérès Franco et la Coopérative-Musée ? Retrouvez notre Cahier Spécial dédié à la collectionneuse.