« Arts et sciences » : une exposition à découvrir à la galerie Reynaud à Baillargues jusqu’au 7 octobre

Du 29 septembre au 7 octobre, René Motro expose ses oeuvres à la galerie Reynaud dans une exposition intitulée « Arts et sciences » où peintures et sculptures sont de véritables défis à la gravitation terrestre. L’artiste animera également une conférence sur le « Nombre d’Or », le vendredi 5 octobre.

Les travaux du sculpteur américain Kenneth Snelson ont motivé le thème majeur de la recherche scientifique de René Motro sur les systèmes en état de « tenségrité » (tension intégrale). Ses sculptures basées sur ce principe suscitaient surprise et fascination dès les années soixante. René Motro a entrepris d’en donner une lecture théorique propre à leur ouvrir le champ de l’architecture.

En choisissant cette approche, il s’est naturellement inscrit entre art et science, entre formes et forces. Pour être féconde la pensée théorique, dans ce type de recherche, se nourrit de géométrie. Les batailles de San Romano de Paolo Uccello, peintre du quattrocento fou de géométrie, avaient déjà inspiré son travail pictural. L’étude des processus harmoniques sous tendus par le nombre d’or s’est naturellement invitée dans ses peintures à l’huile, comme dans la plupart de ses oeuvres, et plus particulièrement dans les tracés, propices à la méditation.

« Il me fallait tout simplement « tracer pour réfléchir » c’est-à-dire interroger le monde. C’est en liant le « trait » à la trace, la trace à la mémoire, que j’ai fait le lien avec les matricules des déportés. Ceux qui ont tenté d’effacer toute trace d’une part de l’humanité, à leur insu, en ont créé une autre, une nouvelle identité : les matricules tatoués. L’identité ne s’efface pas. Cette trace est désormais inscrite dans la mémoire des hommes, sanctuaire indestructible de la pensée, résidence de la dignité humaine. Quel que soit le moteur de la pensée, quel qu’en soit le vecteur, artistique ou scientifique, c’est toujours l’humain qui est le questionnement initial et ultime, aux deux extrémités d’un trait. » explique René Motro.

René Motro : éléments biographiques
Enseignant-chercheur au sein de l’école d’Architecture de Montpellier et de l’Université Montpellier 2 et Président de l’International Association for Shell and Spatial Structures, René Motro a organisé plusieurs événements culturels et participé à de nombreuses expositions tant collectives que personnelles, dont « l’Art de l’Ingénieur, constructeur, entrepreneur, inventeur » au Centre Pompidou (1997) en tant que commissaire scientifique.
Il a également conçu et réalisé des projets artistiques, dont les plus récents avec les étudiants de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Lyon : « Arche de tenségrité » en hommage à Kenneth Snelson, et « Sphère polyédrique ». Deux projets de six mètres d’envergure.

Exposition du 29 septembre au 7 octobre à la Galerie Reynaud Rue du Jeu de ballon à Baillargues. Conférence sur le Nombre d’Or Vendredi 5 Octobre à 19h – Entrée Libre et gratuite. www.ville-baillargues.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.