À l’occasion des 50 ans du prix Goncourt attribué à Jean Carrière pour l’Épervier de Maheux, Stéphane Barbier, photojournaliste au quotidien Midi Libre, est parti dans les Cévennes sur les traces des personnages et lieux de ce roman. Le résultat de cette quête est exposé jusqu’au 31 janvier à la médiathèque d’Alès.

Le 21 novembre 1972, Jean Carrière, écrivain Nîmois, obtient le prix Goncourt pour L’Épervier de Maheux. Vendu à près de deux millions d’exemplaires et traduit dans quatorze langues, le roman est un Goncourt retentissant ; et dans l’histoire du Prix, le deuxième plus gros succès de librairie après La condition humaine d’André Malraux.
L’association « Le Point de Fuite » propose une mise en lumière pour les 50 ans de l’attribution du prix Goncourt à l’écrivain nîmois. Jean Carrière est un enfant du pays, écrivain, passionné de musique classique et jazz et des Cévennes.
Cette exposition met en parallèle des extraits du texte de l’Épervier de Maheux et des photos des paysages et villages cévenols de Stéphane Barbier.

Pour accompagner l’exposition, le samedi 7 janvier, le comédien Philippe Chuyen accompagné par le pianiste Raphaël Lemonnier au piano proposeront une lecture musicale d’extraits de L’Épervier de Maheux et de la pièce Le Prix d’un Goncourt mis en musique par le pianiste jazz Raphaël Lemonnier.

Plus d’informations : mediatheque-ales.fr