Jusqu’au 5 décembre, le Centre d’art Le Lait présente une exposition, en collaboration avec le Pavillon Blanc Henri Molina de Colomiers. Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée rassemble les oeuvres des diplômés de l’isdaT. 

Le centre d’art Le Lait à Albi et le Pavillon Blanc Henri Molina de Colomiers présentent à l’automne 2021 une exposition des diplômé.e.s de l’isdaT. Dans le cadre de ce partenariat avec l’isdaT, ces deux lieux de création ont fait le choix d’intégrer pleinement l’exposition des diplômé.e.s 2020 et 2021 à leur programmation et à la rencontre avec les publics. Ils sont ainsi trente deux artistes et designers à s’exposer. S’il y a bien un terrain vierge dans la carrière d’un.e artiste, c’est celui des premiers pas, ce moment suspendu qui, très souvent, succède au diplôme.

Empruntant son titre à une nouvelle d’Alfred de Musset, cette exposition entend les accompagner à la lisière de leurs parcours professionnels. Lors de ce moment « critique », l’artiste doit se débarrasser de son identité d’étudiant.e tout en se donnant les moyens d’émerger sur une scène artistique qui fait figure d’océan. Ainsi, nous avons voulu faire de ce moment liminaire un passage à l’acte, un moment décisif composé d’expositions, d’actions, de commandes, d’événements et de rencontres. Lors de ces premiers pas, il faut se mettre en jeu, argumenter, s’exposer. Il faut prendre une décision. Car il faut bien qu’une porte soit ouverte ou fermée.

Au Lait, les travaux investissent les trois salles de l’hôtel Rochegude, dans un format d’exposition plus « classique ». Des productions récentes ou plus anciennes se côtoieront, rendant compte de la diversité des pratiques et des axes de réflexion engagés par les différents artistes. La cour intérieure du bâtiment sera également investie pour des moments de rencontre et d’échange – performances, lectures – lors d’une journée qui permettra de faire le lien entre les deux expositions.

Plus d’informations : centredartlelait.com