On ne présente plus les Nuits musicales, un des festivals de musique classique les plus anciens, un des plus importants. Ce bientôt sexagénaire se porte comme un fringant jeune homme à l’image de la programmation accordant une place importante aux jeunes talents et aux gloires actuelles.  Une succession d’évènements au cours de cette manifestation du 18 au 28 juillet.

Mais s’il fallait n’en sélectionner qu’un, au risque de paraître arbitraire ce serait bien évidemment, Les airs et duos d’opéras de Haendel avec l’exceptionnel contre-ténor français Philippe Jaroussky, avec la soprano Emoke Barath, accompagnés par l’Ensemble Artaserse le vendredi 20 juillet. Haendel nous livre dans ses opéras des pages parmi les plus somptueuses du répertoire baroque. Quel bonheur de pouvoir entendre ces airs extraits des chefs-d’œuvre,  que sont Ariodante, Lotario, Almira, Rodelinda, Serse, Giulio Cesare, Scipione chantés par  des artistes au talent remarquable. Vaut le voyage à Uzès.

Les autres concerts :

Mer. 18 juillet à 21h30 à la Cathédrale Saint-Théodorit : Dixit Dominus, Ode à Sainte Cécile, Georg Friedrich Haendel. Solistes, choeur et orchestre Vox Luminis dirigé par Lionel Meunier.

Jeu. 19 juillet à 21h30 à la Cathédrale Saint-Théodorit : Magnificat, Messe en sol majeur, Johann Sebastien Bach. Solistes, choeur et orchestre Vox Luminis dirigé par Lionel Meuni

Vendredi 20 juillet 2018 à 21h30 à la Cathédrale Saint-Théodorit : Airs et Duos d’Opéras, Philippe Jaroussky Alto, Emőke Baráth Soprano , Ensemble Artaserse

Dim. 22 juillet à 21h30 à l’Eglise Saint-Etienne : The Tempest, d’après les opéras de Henry Purcell et Jean-Philippe Rameau. The Tempest (extraits), Purcell; The Fairy Queen (extraits), Purcell; The Indian Queen (extraits), Purcell; Les Indes Galantes (extraits), Purcell. Par l’ensemble Les Ombres, direction artistique Margaux Blanchard et Sylvain Sartre.

Mar. 24 juillet à 18h30 au Temple d’Uzès : Bach, un siècle de musique. Les Ombres célèbrent JS Bach et rassemblent les plus belles page du répertoire de musique de chambre du célèbre Cantor et de ses fils.

Mar. 24 juillet à 22h Cour du Duché : Concert « Révélation soliste » victoire de la musique 2018, sonates pour violoncelle et piano, Sergueï Rachmaninov, Robert Schuman, par Bruno Philippe, violoncelle, Tanguy de Williencourt, piano.

Jeu. 26 juillet : Fireworks Haendel, Vivaldi, Leclair. Un bouquet de transcriptions pour deux clavecins, toutes plus originales les unes que les autres, qui nous est offert par les soeurs Lesaulnier (Chani et Nadja).

Mer. 25 juillet à 22h Cour du Duché : Récital de piano, Frédéric Chopin, Franz Schubert, J.S. Bach/Franz Liszt, interprété par François Dumont.

Ven. 27 juillet à 22h Cour du Duché : Negro Spirituals & Gospel, « Let my people go », par le groupe professionnel de gospel basé en région lyonnaise Sweet Witness Choir.

Sam. 28 juillet à 22h Cour du Duché : Concert Jazz – Kyle Eastwood, « In transit ». Au coeur d’une formation composée de musiciens soudés par une même conception de la musique et des années de complicités, Kyle Eastwood signe ici un travail d’une grande maturité.

Du 18 au 28 juillet. Tél. 04 66 62 20 00. www.nuitsmusicalesuzes.org