Jusqu’au 24 octobre, la galerie Vaches-Delmas, installée à Sauve accueille l’artiste Gaël Davrinche pour l’exposition Expressions brutes.

De Gaël Davrinche, Henri Guette (critique d’art) écrit : « Sujet ou prétexte ? Gaël Davrinche peint depuis plusieurs années déjà des fleurs, variant les supports, les techniques. S’inspirant tour à tour des herbiers botaniques de Redouté et des vanités flamandes, il joue des références et fait montre d’une impressionnante connaissance de l’histoire de l’art comme s’il s’intéressait davantage aux compositions picturales et aux styles de ses prédécesseurs qu’aux espèces végétales. La fleur représentée, plus que la fleur réelle. L’artiste travaille par séries, c’est à dire au travers d’une logique qui, de Monet à Warhol pose la question du motif, et permet surtout l’exploration de la couleur, l’expression de la peinture. Il peut d’une œuvre à l’autre s’attacher au velouté d’un pétale dans une approche réaliste comme vouloir rendre le choc esthétique de la rencontre de deux pigments avec une vivacité toute expressionniste. Par le travail de l’empâtement comme celui plus récent de la réserve, le peintre cherche à s’abstraire des fleurs. Si elles sont là, c’est le geste de cueillir qui est le plus important. »

Plus d’informations : galerievachetdelmas.com

Crédit photo : Nocturne 40, 2020 – Huile sur toile, 162 x 130 cm