Mise en place par l’association Histrions depuis 13 ans, avec le soutien de la Ville de Sète, « La performance généreuse » est une récréation, un prétexte, pour exalter encore et encore ce sentiment universel : l’amour. Ce premier prélude aux Journées de l’Amour débutera la seconde semaine de février à Sète. Les Journées de l’Amour, quant à elle, auront lieu du 8 avril au 8 mai.

« La performance généreuse » consiste, à l’approche de la Saint-Valentin, à mettre à la disposition d’un public divers, des cartes postales originales, créées spécialement pour cet événement. On les trouve dans certains lieux publics ainsi que dans différents relais repérables grâce à une affiche annonçant cette « performance généreuse ».

Les artistes:

Paul Marie Grangeon: il fut cadre dirigeant d’une agence de l’Etat pour la protection de l’environnement. D’année en année il est devenu collectionneur d’œuvres d’art, collectionneur d’objets kitchs, de vaisselle, de couillandres…  A force de l’aiguiser il a parfaitement affûté son regard. Le collectionneur se fait alors photographe. Dans sa série collections #1  il explore son chez lui, il cadre son chaos. Il met en lumière les objets qu’il accumule, qu’il assemble, qu’il couple ; questionnant mine de rien, la place du désir, du temps qui passe et la situation actuelle de l’homme et de la femme…

Georgette: ce prénom un tantinet désuet, donne le ton de l’univers de l’artiste. Il y a plus de trente ans, elle pose son regard sur des œuvres de ce mouvement pas encore nommé figuration libre qui lui donnent l’élan, l’envie, la pêche pour s’essayer au langage de la peinture. Depuis on reconnait facilement l’univers pictural de Georgette, privilégiant l’aplat pour mettre en valeur la palette de ses couleurs pops . Si l’on observe de plus près la référence musicale au rock s’exprime sur les boucles de ceintures ou les  tee-shirts de ses joyeux personnages…

MisterKots: il a le don de transformer le jaune d’œuf en bleu, de donner vie au Playmobil, et d’approcher les anges  lors de l’ablation de leurs ailes… Photographe depuis les années 90 il développe un univers à la limite du trash, s’intéresse aux reportages de proximité, fait poser et shoote dans la rue; il est Ying il est Yang, très proche de nous pour sa vulnérabilité, très proche de nous pour son sens de l’humour. C’est sa deuxième participation à la performance généreuse.

Christy Puertolas, dessine sur son téléphone qui se révèle un véritable outil. Les compositions rapides et instinctives font partie des « exercices du soir » qu’elle pratique avec une grande rigueur, au lit… Initiatrice des Journées de l’Amour (uniques en leur genre) elle décline sous des formes diverses le mot AMOUR et AMOUREUSE, c’est un moteur dont elle ne se lasse pas, nous non plus…