La réouverture du MIAM (Musée des arts modestes) à Sète le 4 juin prochain marquera également le lancement des festivités organisées pour son 20ème anniversaire. Pour l’occasion, le musée proposera deux expositions : Forever MIAM qui retrace l’histoire du lieu depuis sa création, et Psyché-délices qui présente les oeuvres d’artistes français influencés par le mouvement psychédélique. D’autres surprises accompagnent également cet anniversaire : trois publications, un podcast et un disque vinyle.

20 ans, ça se fête ! Le MIAM l’a bien compris et promet de belles surprises pour célébrer ses 20 d’existence. Entre expositions, publications inédites, podcast ou encore disque vinyle, le musée multiplie les propositions.

Deux expositions événements

Dès le 4 juin, le MIAM rouvrira ses portes au public avec deux expositions événements. La première, Forever MIAM s’organisera autour de la sculpture géante SURMIAM, créée pour l’occasion par Hervé Di Rosa, l’un des fondateurs du lieu. Les lettres du MIAM serviront à la fois de vitrine et de meuble d’assise pour les visiteurs. Outre cette sculpture monumentale, les visiteurs pourront découvrir un parcours retraçant les 20 ans du musée à travers une sélection d’oeuvres et d’objets de la collection. Ils seront accompagnés de cartes inédites des Territoires de l’art d’Hervé Di Rosa et une documentation inédite de photos et de vidéos qui rappelleront les temps forts de l’histoire du MIAM.

Seconde exposition dévoilée à partir du 4 juin : Psyché-délices. À travers cet accrochage, le MIAM défriche et présente les œuvres d’artistes français influencés par le mouvement psychédélique. De la genèse à nos jours, de nombreuses oeuvres inédites issues de collections privées et d’institutions seront exposées dans un kaléidoscope jubilatoire à l’image de cette parenthèse enchantée.

Trois publications, un vinyle et un podcast 

Pour accompagner ces deux expositions et cet anniversaire, le MIAM publie trois ouvrages. Le grand livre du MIAM est sans doute l’ouvrage le plus marquant. D’une part, il revient sur l’histoire du musée, ses expositions et ses collections et, d’autre part, il s’interroge sur les fondements et les perspectives des Arts Modestes à travers des textes critiques. Mais c’est aussi un livre d’artistes : trente créateurs qui ont accompagné l’aventure du MIAM, créent pour cette édition, une oeuvre originale.

Les vitrines de Bernard Belluc au MIAM est le second ouvrage proposé. Abondamment illustré, ce livre propose une immersion visuelle dans les vitrines thématiques spécialement conçues entre juin et novembre 2000 pour accueillir la collection démesurée de l’artiste au sein du nouveau Musée International des Arts Modestes à Sète. Enfin, un catalogue d’exposition sera également publié dans le cadre de Psyché-délices. 

Et, les surprises ne s’arrêtent pas là ! Le MIAM réédite l’Hymne du MIAM, un disque vinyle 45 T composé, réalisé par Patrick Chenière alias Général Alcazar et Pascal Comelade. La pochette est créée par Hervé Di Rosa. Une série de podcasts inédits, baptisée Phonomaton, est également accessible. Elle présente cinq objets symboles du musée sont mis en mots par des voix amies dans des conversations animées par Anaël Pigeat. Enfin, le musée propose Audiomiam, un audioguide dématérialisé accessible sur smartphone. Le simple scan d’un code barre permet aux visiteurs d’écouter et de visionner 10 points d’intérêts particuliers autour de l’histoire du MIAM et des Arts Modestes et de ses fondateurs.

Plus d’informations : miam.org