L’édition 2016 des Folies d’O, opérette et comédie musicale sous les étoiles, présente Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach les 2, 3 et 5 juillet.

Le compositeur revisite le mythe très librement… à l’envers : Eurydice déteste la musique de son époux et batifole avec un berger. Orphée s’intéresse aux nymphes et se réjouit d’apprendre la « mort » de son épouse enlevée par Pluton… Mais l’opinion publique s’en mêle et contraint Orphée à réclamer justice auprès de Jupiter. L’enquête entraîne tout l’Olympe aux enfers.

A travers cette oeuvre, comme il en a l’habitude, Offenbach, dresse un portrait très caustique de son époque, les époux impériaux sont reconnaissables dans la peau d’Orphée et d’Eurydice. Il s’agit bien d’une parodie. La production se veut elle aussi très irrévérencieuse, ambiance partouze, pas si éloignée que cela des frasques des dieux de l’Olympe et des Grands de toutes les époques.

Jérôme Pillement dirige l’Orchestre National de Montpellier et les choeurs des opéras de Montpellier. Il s’éclate dans ces représentations de plein air où son tempérament pétillant fait merveille. La mise en scène est signée Ted Huffman, décors et costumes Clément et Sanou et la chorégraphie Yara Travieso. Avec Sébastien Droy, Orphée et Alexandra Hewson (Eurydice).

Les 2, 3 et 5 juillet à l’Amphi d’O, domaine d’O. Tél. 0800 200 165.
www.domaine-do-34.eu