On ne compte plus les expos de gens qu’on aime, exposés par Guillaume Sonnet au vallon du Villaret. Cette année encore, le choix de Suzy Lelièvre et Raphael Kunz vaut largement le détour, d’autant que la balade le long de la rivière réserve bien des surprises sur le plan artistique. Mais concentrons-nous sur la Tour, pivot de la promenade aquatique.

Suzy Lelièvre est connue pour ses objets déformés, ceux du quotidien, dits fonctionnels (tables ou chaises, voire miroirs), ou ceux que l’on dit ludiques (mikados, dominos, dés) sans parler des cartes géo ou des règles. Ainsi nous donnent-ils l’impression de s’émanciper de leur forme et de leur fonction pour le plus grand plaisir de l’intelligence et de la fantaisie. Je ne citerai que les tables choquées, les chaises de jardin florissantes ou les pots de porcelaine impactés.

Spécialiste de la 3D et du design commercial, Raphael Kunz recourt plus facilement au néon, aux installations perturbantes et ambitieuses (kebab entouré de deux dragons rutilants), aux volumes en creux, inspirés de l’architecture. La collaboration des deux artistes fonctionne ainsi à merveille, les volumes au sol s’avérant déformés tout en exhibant leur origine architecturale, à présent incurvée au sol, tandis qu’un ensemble de réglettes fluo créée en orbite un étrange ballet aérien et clignotant. Ailleurs, une maquette semble en équilibre précaire sur les deux faces d’un disque blanc, en contreplaqué. On retrouve le miroir à multiples faces, tout cela dans des formats imposants, qui occupent les espaces de la tour.

Au fur et à mesure que l’on monte, on passe du jeu suggéré à un jeu réel et interactif, à base de palettes, pour un tour dans une tour sans fin après tout c’est la vocation du Vallon que d’inciter au jeu. De même la vidéo, sur la tour de nuit, en montre un autre état. Après être entré dans les règles on pénètre dans l’aire du jeu, proposé par le duo d’artistes.

BTN

Jusqu’au 2 novembre à Bagnols les Bains. Tél. 04 66 47 63 76.