Propos sur le corps féminin.
Souvent figurée dans une posture passive, le modèle féminin se doit d’incarner une féminité intemporelle, impersonnelle, objet de désir fantasmée.
À l’encontre de cette représentation, l’artiste veux montrer un corps qui bouge qui exprime des émotions, des états d’âme par le mouvement : « mouvement, comme désobéissance, comme remaniement » écrit H. Michaux.
Le geste alors devient langage, le modèle devient actrice s’adonnant à sa propre dynamique de création non plus objet mais sujet vivant, vibrant, désirant.
Inspirée par l’œuvre de Artemisia Gentileschi, forte personnalité de la peinture caravagiste, l’artiste à voulu manifester sa propre expression du corps féminin à l’heure où se retrouve sujet de tous les débats le niveau de son impudeur.
En exprimant son insoumission aux codes patriarcaux de l’Italie du XVIIème siècle, Artemisia revendiquait à la fois la notion de femme artiste et dénonçait la condition de la femme dans la société.
Réalisé avec la collaboration artistique de Aude Courtiel poète et danseuse.

A découvrir du 5 janvier au 4 février au Lac gelé 3 Grand rue 30000 Nîmes
Tél : 04 66 36 76 49