Une journée, deux évènements en présence de Pierre Rabhi en Grand Orb
La pose de la première pierre du parc photovoltaïque du Bousquet D’Orb à 15h.

« Une friche industrielle reconvertie en site de production d’énergie propre »
Un troisième parc solaire va voir le jour sur le territoire. La commune du Bousquet d’Orb porte ce projet exemplaire avec la société Akuo Energy pour donner une seconde vie à l’ancien site de traitement du charbon du bassin minier, le carreau Debay.
Sur le territoire de Grand Orb, après le parc photovoltaïque des Terres Rouges créé à Bédarieux sur l’ancienne décharge des Hauts Cantons, c’est le carreau de la mine du Bousquet d’Orb qui fait l’objet d’une reconversion en site de production d’énergie propre.
Initié en 2010 par la commune du Bousquet d’Orb, 100 % financé et réalisé par une société privée, « Akuo Energy », le parc solaire aura le triple intérêt de produire de l’énergie propre, de donner une seconde de vie à des terrains pollués et gelés à toute autre activité, de produire des richesses nouvelles pour les collectivités.
Ce site, exploité jusqu’en 1993 par Charbonnage de France, s’étend sur 19,89 ha. Il était impropre à d’autres activités à cause du taux de pollution élevé dans son sol. Sa reconversion en une centrale solaire permet de lui donner une seconde vie.
La 1ère pierre du parc photovoltaïque sera posée à 15h en présence de Pierre Rabhi – Manifestation ouverte à tous.

Une conférence exceptionnelle de Pierre Rabhi à La Tuilerie

Le très célèbre paysan, écrivain et agroécologiste, Pierre Rabhi, sera en Grand Orb le vendredi 9 février. Il participera à la pose de la 1ère pierre du Parc photovoltaïque du Bousquet d’Orb avant de donner une conférence à La Tuilerie à Bédarieux à 18h30 sur le thème « Pour une convergence des consciences ».

Pierre Rabhi explique : « Pour qu’il y ait aujourd’hui équilibre entre être et avoir, la règle globale doit être repensée et révisée. C’est pour cela que la sobriété est un acte politique d’une force extraordinaire. Comme le rappelle la légende amérindienne du colibri, si chacun de nous fait le peu qu’il peut avec conviction, nous ferons tous énormément. Cela nous ramène à la responsabilité de chacun. La société civile oeuvre, travaille, organise, anticipe, tout cela doit continuer à être mis en évidence. L’idéal est une détermination paisible qui nous engage vraiment dans notre âme et conscience et dans notre libre arbitre pour participer avec toute l’énergie dont nous disposons au changement du monde ».

Pierre Rabhi, défenseur de la nature

Homme de la terre, agroécologiste, écrivain et penseur français, Pierre Rabhi est né en 1938 dans le désert du sud de l’Algérie. Il compte parmi les pionniers de l’agriculture écologique en France. Il a expérimenté et soutenu le développement de l’agroécologie à travers le monde pour contribuer à l’autonomie, la sécurité et la salubrité alimentaire des populations. Il appelle à la réconciliation de l’homme avec sa planète et des humains entre eux.

Sa dernière visite à Bédarieux date de 2012 pour l’inauguration du parc municipal qui porte son nom.

Renseignements : www.GrandOrb.fr