Driss, Hamid, Majid, Shériff et El-Hadj, cinq algériens venus travailler pendant les Trente Glorieuses, passent leur retraite dans un foyer Sonacotra. Martin, jeune Français à la recherche de son père fait irruption dans leur vie.

Martin, peu à peu, dénoue les langues, fait surgir les secrets. Fils sans père, il en trouve ici plusieurs. Les Chibanis racontent. Des petits moments de vie vont s’articuler pour bientôt recomposer l’histoire de chacun, au plus profond de leur intimité.

C’est drôle, touchant, parfois cru, mais ponctué d’autodérision. Leur quête d’identité résonne avec celle des générations qui les suivent, toujours prises entre deux cultures, et plus largement avec ce que recouvre l’identité française aujourd’hui.

Invisibles est le deuxième volet d’une trilogie intitulée Présence/Absence. L’auteur et metteur en scène Nasser Djemaï a collecté les souvenirs de son père et mené un travail documentaire au sein de foyers d’anciens ouvriers, de cafés et de mosquées, pour reconstruire la mémoire de ces hommes seuls et « invisibles ».

MCH

Ven. 6 mars à L’Estive à Foix (09).

Plus d’informations : tél. 05 61 05 05 55. lestive.com