Voilà plus de quatre mois que les lieux culturels ont dû fermer leurs portes au public, et près d’un an que musées, théâtres, salles de concerts et autres lieux de culture fonctionnent au ralenti. Pourtant, ils continuent de faire vivre toutes les cultures grâce à internet et aux réseaux sociaux, notamment avec le #culturecheznous, porté par le gouvernement.
En Occitanie, nombreuses sont les propositions qui permettent à chacun d’avoir accès à la culture à travers leur écran. Qu’il s’agisse d’un concert retransmis sur Youtube, d’une petite vidéo publiée sur Instagram pour en connaître plus sur une oeuvre, ou de la retransmission d’un spectacle via Facebook, les initiatives se sont multipliées. Les lieux culturels d’Occitanie proposent chaque jour de nouveaux contenus pour attiser la curiosité, ouvrir les esprits et partager autour des arts.
Dans ce dossier, vous trouverez les multiples contenus en ligne auxquels vous avez accès gratuitement. Découvrez les concerts en ligne de l’Opéra Orchestre National de Montpellier et de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse. Plongez-vous dans les lectures et conférences en vidéo du Mémorial de Rivesaltes. Parcourez le musée de la Romanité de Nîmes comme si vous y étiez. Regardez les artistes sétois vous parler des oeuvres du musée Paul Valéry ou encore glissez-vous dans les coulisses du Théâtre de la Cité de Toulouse, du Théâtre Molière de Sète et de Montpellier Danse. Bonne visite ! 

SOMMAIRE

#Culture chez nous

le site internet du ministère de la Culture

Site culturecheznous

Apparu sur les réseaux sociaux dès le premier confinement, en mars 2020, le #culturecheznous est aujourd’hui devenu un site internet. Lancé à l’initiative du Ministère de la Culture, il recense toutes les propositions nationales de contenus culturels en ligne. À ce jour près de 950 propositions dans tous les domaines sont disponibles : art, cinéma, spectacles, audio, littérature et même des jeux et ateliers à rélaiser chez soi. Un catalogue à consulter régulièrement puisque de nouvelles initiatives y sont publiées régulièrement !

➡️ culturecheznous.gouv.fr

Quelques exemples
Les musées chez vous par France TV

À travers une collection de vidéos proposée par France TV, partez à la découverte d’un artiste classique ou contemporain, découvrez des « Histoires d’art » autour de Soulages, Le Douanier Rousseau, Léonard de Vinci ou encore Bansky et Keith Haring. 

➡️ france.tv

Les masterclasses cinéma de Horschamp

Vous êtes passionnés de cinéma ? Alors les masterclasses en vidéo proposées par Horschamp sont faites pour vous ! Parrainée par Thierry Fremaux, délégué général du Festival de Cannes, Horschamp – Rencontres de Cinéma est une association proposant depuis cinq ans une vision engagée du cinéma. Sur le site, retrouvez une collection de vidéos, de moments privilégiés avec des acteurs – Morgan Freeman, Léa Seydoux, Romain Duris, par exemple – ou des cinéastes tels que Wes Anderson, Clint Eastwood ou encore Barry Jenkins. 

➡️ horschampfrance.com

#Opérachezmoi - Les archives des Opéras de France

Si vous aimez l’opéra, n’hésitez pas à consulter le Portail des Opéras de France. Ce site raconte cinquante ans de vie artistique sur les différentes scènes des opéras nationaux. Vous y trouverez près de 5000 documents produits par les opéras de 1960 à nos jours : affiches, programmes de salle, photographies et enregistrements vidéo, une véritable mine d’or ! 

➡️ operasdefrance.fr

En replay - Les spectacles donnés au Château de Versailles

Que vous ayez déjà visité le Château de Versailles ou non, vous ne l’avez sans doute jamais vu ainsi ! (Re)découvrez grâce au replay les plus beaux spectacles donnés dans la célèbre Galerie des glaces ou encore à l’Opéra royal. Au programme : Patricia Petitbon, le pianiste Alexandre Tharaud et même le chanteur Mika !

➡️ chateauversailles-spectacles.fr

Les lectures de la Comédie Française

Impossible de jouer devant un public pour les sociétaires de la Comédie Française. Pour autant, les comédiens s’invitent chez vous grâce à des lectures proposées sur la chaine Youtube de la Comédie Française. Plusieurs séries de vidéos y sont proposées, notamment une lecture au long cours de À la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Pour l’instant, 55 vidéos mettant en avant un comédien ou une comédienne ont été publiées. Plus d’excuses pour découvrir ce chef-d’oeuvre de la littérature française !

➡️ youtube.com

Les masterclasses littéraires de la BNF

En association avec France Culture et le Centre national du livre, la Bibliothèque Nationale de France propose sur sa chaine Youtube de revoir des masterclasses littéraires. Une collection de vidéos qui mettent en avant des écrivains contemporains autour d’une question essentielle : « pourquoi écrivez-vous ? ». Pénélope Bagieu, Ian MC Ewan, Mathias Énard, et Jean Hatzfeld ont tenté de répondre à cette interrogation.

➡️ bnf.fr

Visiter une exposition virtuellement, découvrir les secrets cachés dans les réserves d’un musée, en apprendre plus sur un peintre emblématique du territoire, réaliser des ateliers en reproduisant les techniques des artistes… Autant de propositions que mettent en avant les musées et lieux d’exposition d’Occitanie. Vous découvrirez ici des focus sur les propositions de grands musées de la région comme par exemple : le CRAC à Sète, le musée Ingres-Bourdelles de Montauban, ou encore le musée Soulages de Rodez… Plongez-vous dans le monde de l’art en version digitale ! 

PARTEZ À L’AVENTURE DANS LES MUSÉES D’OCCITANIE AVEC L’APPLICATION MUZÉODOC

par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Occitanie Musées et les Musées d’Occitanie

MuzeodOc - application

Lancé à l’occasion de la #NuitDesMuséeChezNous !, le musée virtuel MuzéodOc vous ouvre ses portes. Plus d’une cinquantaine d’objets provenant de différents musées d’Occitanie y sont présentés et sont à découvrir en parcourant les univers thématiques. Cette aventure ludique est pleine de défis mais toute l’équipe du musée est là pour vous accompagner.

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée (Direction de la Culture et du Patrimoine) a produit ce jeu vidéo en collaboration avec Occitanie Musées (association des conservateurs et personnels scientifiques des musées d’Occitanie) et les Musées d’Occitanie (labellisés Musées de France). La réalisation a été confiée à la société Almédia.`

L’histoire débute ainsi… Les musées d’Occitanie sont menacés par une force maléfique, les objets disparaissent des collections. Larjador, le célèbre sorcier et voleur d’objets d’art, rôde en Occitanie. Odilon Vivant, conservateur de musée et son équipe ont réussi à en protéger certains en les mettant à l’abri au MuzéodOc, musée virtuel d’Occitanie. Mais Larjador est sur leur piste et cherche à dérober les objets coûte que coûte. L’équipe de MuzéodOc a besoin de ton aide ! Parcours les différents univers du musée virtuel pour sauver les objets avant que le sorcier ne s’en empare.

En savoir plus…
Téléchargez gratuitement l’application Muzéodoc !

L’ART CONTEMPORAIN SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

par le Centre Régional d’Art Contemporain Occitanie à Sète

Entretien avec Marie Cozette, directrice du CRAC

Forcé de rester portes closes, le Centre Régional d’Art Contemporain, à Sète, poursuit sa mission de diffusion de l’art. Sur les réseaux sociaux, le lieu entretient quasi quotidiennement le lien avec le public en proposant divers rendez-vous. Entretien avec Marie Cozette, directrice du CRAC, qui nous explique comment le centre d’art a développé sa médiation numérique. 

En ce début d’année et compte tenu du contexte, comment procédez-vous pour établir une programmation ? 

Comme nous l’avions fait une première fois au printemps 2020, une seconde fois à l’hiver 2020, nous sommes à nouveau obligés d’envisager différents scénarios de programmation pour les mois à venir. Depuis un an nous ne cessons de faire et de défaire les projets, en faisant glisser les temporalités l’une sur l’autre. Sans visibilité sur la réouverture du CRAC, l’enjeu est de savoir si nous prolongeons ou pas nos expositions, déjà prolongées de 5 mois, sans avoir été vues du public. Ce sont des décisions délicates car d’autres projets sont déjà lancés en terme de production. La programmation se construit habituellement sur deux ou trois ans et désormais nous devons penser à plus court terme en avançant sans cesse avec plusieurs scénarios en tête. 

Avez-vous réussi à décaler les dates de vos événements ?

Nous avons ouvert deux nouvelles expositions trois semaines avant le confinement de novembre et nous les avons prolongées de plusieurs mois, jusqu’au 5 septembre. Le temps de visibilité de ces projets reste à ce jour incertain et conditionné à la date de réouverture.

Suivez le CRAC Occitanie sur les réseaux sociaux 

Vous avez opté parallèlement pour une proposition en ligne afin de garder le lien avec le public, quelles sont les orientations choisies à ce niveau ?

Oui nous avons développé une belle dynamique sur les réseaux sociaux et la communication digitale, à défaut d’expérience directe avec les œuvres.

Cet hiver le service des publics a mis en œuvre des jeux, des enquêtes, des tuto-ateliers le mercredi pour les enfants et les familles, les « flashs du lundi » pour une approche des expositions à partir d’une thématique transversale.

Depuis janvier, nous proposons régulièrement des focus sur des œuvres avec un contenu rédactionnel riche et des pistes pour aller plus loin, nous publions des conseils de lectures qui présentent un roman, un essai, un catalogue d’exposition en lien avec les recherches des artistes.

Pour la nuit des musées nous avons conçu deux petits films à partir de deux personnages présents dans les expositions et la notion de « reine de la nuit », revisitée pour l’occasion. Nous faisons gagner à nos abonnés des éditions d’artiste, nous partageons notre revue de presse… tout est fait pour maintenir le lien coûte que coûte.

Par ailleurs et au-delà de la stratégie digitale, nous allons à la rencontre des publics scolaires de la maternelle au lycée et notre équipe de médiation se déplace dans les classes pour présenter le centre d’art, les expositions, réaliser des ateliers de pratique artistique, qui rencontrent un beau succès.

« Nous souhaitons maintenir cet été un projet initié en 2020, intitulé CANAL ROYAL, et dédié à la scène sétoise et régionale. »

Quels sont vos projets et événements dans les mois à venir dès que l’on pourra retrouver une vie normale et avoir accès aux lieux de culture ? 

À ce jour je ne programme pas d’événement, c’est encore trop tôt pour se projeter dans des formats de ce type. Mais avec la réouverture, nous reprendrons le volet programmation culturelle qui peut être mis en œuvre plus rapidement. Initialement nous avions prévu des rencontres publiques avec les artistes, des historiens d’art, un philosophe… Une soirée de lancement du catalogue des expositions…

Par ailleurs, nous souhaitons maintenir cet été un projet initié en 2020, intitulé CANAL ROYAL, et dédié à la scène sétoise et régionale. Ce projet peut prendre la forme d’expositions, de performances, de concerts, de projections. Le principe est qu’il s’adresse à une scène géographiquement proche, et qu’il peut être mis en œuvre de façon plus improvisée, plus organique et expérimentale. L’idée est de montrer un travail en cours, en train de se faire, qu’il propose au public une rencontre in vivo avec la création.

➡️ crac.laregion.fr

Visuels et contenus : © CRAC

Notre sélection virtuelle

« FABRE DANS MON CANAPÉ »

par le musée Fabre à Montpellier

Fabre dans mon canapé

Si le musée Fabre conserve le lien avec ses visiteurs via les réseaux sociaux, c’est grâce à la plateforme Fabre dans mon canapé, que le musée propose une véritable visite virtuelle de ses collections ! Véritable version numérique du musée, ce site propose des visites complètes des collections et des expositions. Il permet également d’avoir accès à des récits, des documentaires, des supports pédagogiques ou encore des jeux et des activités pour les plus jeunes. 

Parmi les propositions faites sur le site, une visite un peu spéciale créée à l’occasion de la Saint-Valentin. Le musée Fabre a ainsi conçu une discussion par messagerie instantanée et guidée par un robot virtuel. Les visiteurs peuvent ainsi discuter avec lui pour choisir un thème et découvrir de nombreuses oeuvres liées à l’amour.

À l’occasion des 150 ans de la disparition de l’artiste montpelliérain Frédéric Bazille, le musée Fabre lui rend hommage à travers plusieurs propositions. Frédéric Bazille en quatre impressions est une série de podcasts de quatre épisodes dédiés à quatre tableaux des collections du musée Fabre : Vue de village (1868), Nature morte au héron (1867), Petite Italienne chanteuse des rues (1866) et Ruth et Booz (1870). Pour mettre en lumière le travail du peintre, le musée a également pensé un parcours numérique en huit moments parmi les oeuvres du Montpelliérain, un parcours en musique et en vidéo en attendant la visite guidée proposée lors de la réouverture au public. 

➡️ fabre.montpellier3m.fr 

Visuels et contenus : © Musée Fabre

À découvrir aussi…

La BD intéractive Fabre & The City

L’exposition virtuelle Pharmacopée

Suivez le musée Fabre sur les réseaux sociaux 

UNE VISITE À 360°

par le musée de la Romanité à Nîmes

Visiter le musée de la Romanité comme si vous y étiez ? C’est possible !

Lancée au mois de février, la visite virtuelle du musée de la Romanité vous promet une expérience immersive totale. En attendant de pouvoir rouvrir ses portes, le lieu a créé une visite virtuelle inédite à 360° au cours de laquelle les visiteurs pourront découvrir les oeuvres et les collections comme ils ne les ont jamais vus. Une visite sur-mesure qui se décline au fil de 6 sections, alternant panoramas complets, zooms sur certaines oeuvres, points de vue uniques, angles inhabituels. Autant de possibilités qui sont accompagnées de commentaires des médiatrices du musée. Une visite entièrement personnalisée puisque le visiteur est libre de cliquer, d’aller et venir dans les salles et d’avancer au plus près d’une oeuvre. Un projet mit en place grâce à la start-up nîmoise Impakt 360 parrainée par la Région Occitanie. 

Outre cette visite virtuelle, le musée de la Romanité est également très actif sur les réseaux sociaux où il propose de courtes vidéos sur des oeuvres conservées dans ses collections ou encore des activités pour les enfants à faire chez soi ! 

➡️ museedelaromanite.fr

Visuels et contenus : © Musée de la Romanité

À découvrir aussi…

Suivez le musée de la Romanité sur les réseaux sociaux 

CONVERSEZ AVEC DAME THOLOSE

par le musée des Augustins à Toulouse

Fermé pour travaux depuis juin 2019, le musée des Augustins de Toulouse n’en est pas moins actif ! Sur son compte Instagram, le musée propose régulièrement de retrouver l’un des membres de son équipe pour présenter en vidéo, et en direct, une oeuvre du musée. Intitulées « L’oeuvre en direct », ces courtes vidéos sont l’occasion d’en connaître davantage sur les collections du musée. Les réseaux sociaux du lieu permettent également de suivre l’actualité des collections, de la vie de l’équipe et de retrouver des idées d’ateliers ludiques à réaliser avec ses enfants. 

Autre proposition du musée des Augustins : entamer une conversation avec Dame Tholose. Cette dernière n’est pas l’une des médiatrices du musée, mais bien un personnage créé pour guider le visiteur sur le site internet et à travers les collections. En se connectant, chacun peut ainsi entrer en contact avec Dame Tholose qui proposera alors plusieurs activités au visiteur. Ce dernier pourra par exemple s’informer des travaux toujours en cours. Mais, surtout, il pourra découvrir deux parcours de visite virtuelle. Le premier, Le musée dans le temps, fait découvrir les évolutions du musée des Augustins à travers les âges. Le second parcours propose aux familles et aux enfants d’aller à la rencontre des animaux et créatures qui se cachent dans les oeuvres du musée. Une visite ludique et interactive à découvrir ! 

➡️ augustins.org

Visuels et contenus : © Musée des Augustins

À découvrir aussi…
Suivez le musée des Augustins sur les réseaux sociaux 

VISITEZ UNE EXPO À BORD D’UN DRONE

avec le Musée régional d’art contemporain Occitanie / Pyrénées-Méditerranée à Sérignan

Entretien avec Clément Nouet, directeur par intérim du MRAC Occitanie

Embarquer les spectateurs virtuels à bord d’un drone pour une visite d’exposition sous tous les angles : voici la dernière proposition du Musée régional d’art contemporain (MRAC) installé à Sérignan. Une nouvelle façon de s’approprier les expositions Distance ardente et La vie dans l’espace et qui permet aux visiteurs de se promener dans les salles. Et, ceci n’est qu’un des projets menés par le MRAC en attendant sa réouverture au public. 

En ce début d’année et compte tenu du contexte, comment procédez-vous pour établir une programmation ?  

La programmation d’exposition doit être adaptée et réinventée en permanence. Nous travaillons sur les projets d’exposition plusieurs années avant son ouverture au public. Le glissement des projets rend l’exercice difficile car les artistes sont impatients de présenter leur travail au public, ils sont parfois aussi engagés sur d’autres projets, et certaines œuvres peuvent ne plus être disponibles pour de nouvelles dates. Mais aujourd’hui, le plus difficile est le manque de visibilité d’une date de réouverture des établissements culturels.  Sans cette information, il est très compliqué d’organiser des temporalités d’exposition. Dans ce contexte, au Mrac nous avons prolongé notre exposition Distance ardente qui se développe dans le cadre de la Saison Africa jusqu’aux Journées du Patrimoine. Ainsi nous pouvons développer notre importante programmation culturelle autour de l’exposition dans les mois à venir. Nous prolongeons aussi notre exposition de collection La vie dans l’espace dont Jill Gasparina a pensé l’accrochage jusqu’à la fin de l’année 2021. 

Avez-vous réussi à décaler les dates de vos événements ?

Aucune exposition n’est annulée au Mrac ! Nous avons des glissements de calendrier entre 2021 et 2022 ce qui permet de maintenir les programmes d’exposition. Il est plus difficile de maintenir l’ensemble de notre programmation culturelle. Certains évènements et rencontres ont été annulés, mais la plupart ont été reportés dans le temps. Nous allons donc avoir un printemps et un été avec une très importante programmation culturelle si les conditions sanitaires le permettent. Cinéma, poésie, musique, atelier enfant, conférence… animeront le Mrac !

« Nous avons aussi développé des contenus numériques visibles sur les réseaux sociaux et plateformes numériques telles que les visites des expositions à bord d’un drone »

Vous avez opté parallèlement pour une proposition en ligne afin de garder le lien avec le public, quelles sont les orientations choisies à ce niveau ?

Le Mrac a développé de nombreuses initiatives et propositions pour garder le lien avec le public. Les chargés des publics du musée se déplacent lorsque c’est possible dans les établissements scolaires. Nous avons aussi développé des contenus numériques visibles sur les réseaux sociaux et plateformes numériques telles que les visites des expositions à bord d’un drone et les vidéos des coulisses, des tutos-ateliers pour les enfants, des focus sur des œuvres exposées, des visites contées lancées à l’occasion de la nuit des musées, … Un programme de créations artistiques éphémères a été initié avec la salle de spectacle de Sérignan, la Cigalière. Dans ce cadre, le Mrac ouvre régulièrement ses portes aux artistes en résidence à La Cigalière en leur offrant une expérience scénique décalée, spectacle vivant et arts visuels étant ainsi amenés à vibrer dans un même espace-temps. Ces performances sont diffusées via les réseaux sociaux et la plateforme YouTube pour offrir au (cyber) spectateur une expérience singulière.

Quels sont vos projets et événements dans les mois à venir dès que l’on pourra retrouver une vie normale et avoir accès aux lieux de culture ?

L’exposition collective Distance ardente qui se développe dans le cadre de la Saison Africa est prolongée jusqu’au 19 septembre. Les onze artistes de l’exposition invitent à regarder de plus près la nature de certains liens qui régissent les relations entre les continents africains et européens. L’exposition invite au devoir de mémoire pour apprendre à se connaitre et à créer de nouveaux liens débarrassés des stigmates du passé. L’exposition est une invitation à tous les publics et une célébration de ce qui nous enrichit : la mixité. Une programmation culturelle variée est programmée et les dates seront bientôt mises en ligne sur notre site internet. En octobre le musée ouvrira deux nouvelles expositions : une exposition consacrée à Laurent le Deunff et une autre à Anne et Patrick Poirier.

➡️ mrac.laregion.fr

Visuel et contenus : © MRAC

Notre sélection virtuelle
Suivez le MRAC sur les réseaux sociaux 

#MUSEESOULAGESCHEZVOUS

par le musée Soulages à Rodez

Très actif sur les réseaux sociaux, le musée Soulages s’invite chez vous ! Que ce soit sur Facebook ou sur Instagram, le lieu propose plusieurs fois par semaine des vidéos ou bien des posts plus originaux où l’on découvre par exemple le travail de Pierre Soulages pour le théâtre grâce à des photos d’archives. Autant d’informations qui permettent d’avoir un autre regard sur le peintre.

Avec  « 1 minute 1 oeuvre », retrouvez régulièrement ces courtes vidéos dans lesquelles un membre de l’équipe du musée présente une oeuvre. Une bonne façon d’en savoir plus sur les techniques utilisées par Pierre Soulages et sur l’histoire cachée derrière ses toiles… Le musée propose également des défis pour les plus jeunes. Au programme, des puzzles à reconstituer pour laisser apparaitre une toile du maitre de l’outre noir.

Sur le site internet du musée Soulages, il est également possible de se replonger dans les expositions passées à travers leur présentation et parfois des vidéos ! Vous pourrez ainsi (re)découvrir Yves Klein, des cris bleus…, Pixels noir lumière, Miguel Chevalier, ou encore l’exposition Gutai autour du partenariat entre le musée de la préfecture du Hyogo, au Japon, et le musée Soulages. 

➡️ musee-soulages-rodez.fr

Photo du musée Soulages : © Cédric Méravilles

Visuels et contenus : © Musée Soulages

Suivez le musée Soulages sur les réseaux sociaux 
À découvrir aussi…

ENTREZ DANS LES COULISSES

du musée Ingres-Bourdelle à Montauban

Visite virtuelle, focus sur une oeuvre en vidéo, découverte des coulisses de la vie au musée, catalogue en ligne : les ressources numériques sont multiples sur le site internet du musée Ingres-Bourdelle, tout comme sur ses réseaux sociaux. L’équipe du musée est très active et propose régulièrement différents types de contenus pour permettre au plus grand nombre d’avoir accès à ses collections. Regroupées sur son site internet, ces initiatives permettent à tous de trouver sa propre façon de découvrir le musée et les oeuvres qu’il abrite.

Parmi les contenus proposés, le public peut découvrir toute la vie d’un musée à travers la rubrique « Dans les coulisses ». De la préservation des oeuvres, à la découverte en vidéo des réserves au travail de restauration : toutes les missions d’un musée sont mises en avant.

Autre proposition : la visite virtuelle de la salle du prince noir. Entièrement recréée numériquement, cette salle virtuelle permet de s’approcher des oeuvres et d’en découvrir plus sur celles qui vous intéressent.

➡️ museeingresbourdelle.com

Visuels et contenus : ©  Musée Ingres-Bourdelle

À découvrir aussi…

Suivez le musée Ingres-Bourdelle sur les réseaux sociaux 

DÉCOUVREZ LA SÉRIE VIDÉO « REGARD SUR … »

par le musée Paul Valéry à Sète

Pour conserver le lien avec son public, le musée Paul Valéry à Sète propose, depuis le premier confinement, des vidéos à propos d’oeuvres conservées dans ses collections. Au total, ce sont près de 100 vidéos qui ont déjà été tournées et permettent à tous de découvrir un tableau, ou bien un artiste.

Deux séries de vidéos sont proposées aux amateurs d’art. La première, « Regard sur une oeuvre », dévoile une oeuvre différente conservée dans les collections du musée. La seconde série, « Regard en écho » invite un artiste à présenter une qu’il a choisie dans les collections. Parmi les artistes ayant déjà participé à ces vidéos : Claude Viallat, Daniel Dezeuze, mais aussi Vincent Bioulès ou Hervé Di Rosa. 

➡️ museepaulvalery-sete.fr

Visuels et contenus : ©  Musée Paul Valéry

Suivez le musée Paul Valéry sur les réseaux sociaux 
À découvrir aussi…

SUIVEZ LES « RENDEZ-VOUS DU MÉMORIAL »

par le Mémorial du camp de Rivesaltes 

Lancé à la fin du mois de mai 2020, les « Rendez-vous du Mémorial » ont permis au Mémorial du camp de Rivesaltes de maintenir une partie de sa programmation et de proposer au public des conférences et lectures en ligne. Pour le lieu, il s’agit également de poursuivre sa mission et de continuer à proposer des contenus de qualité. Entretien avec Françoise Roux, administratrice du Mémorial.

Quel était votre souhait en créant les « Rendez-vous du Mémorial » en ligne ?

Nous avons d’abord réfléchi à comment conserver et entretenir le lien avec nos publics. Pour nous, il était important de nous adresser à eux avec des contenus. Nous les avons travaillés en respectant un équilibre entre une parole scientifique et une parole accessible à tous. Quand on passe par les réseaux sociaux on doit faire l’effort de proposer des sujets qui peuvent s’adresser au plus grand nombre. Dans cet esprit, nous avons mis à contribution des membres de notre conseil scientifique : historiens, chercheurs, sociologues, et anthropologues. Nous leur avons demandé d’intervenir sous la forme de petites conférences.

Quelle forme avez-vous donnée à ces interventions digitales  ? 

Nous avons d’abord souhaité proposer des formats courts, car nous avons conscience que l’attention n’est pas la même devant un ordinateur que dans une salle de conférences. Pour citer un exemple, nous avons eu l’intervention de Denis Peschanski qui s’est penchée sur la construction de la mémoire et ses différentes manifestations. Je pense aussi à la conférence de Johanna Barasz qui a questionné le rôle de la mémoire dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Nous alternons ces conférences avec des lectures en ligne pour lesquelles nous faisons appel à des comédiens avec qui nous avons déjà travaillé. Nous leur avons demandé de faire des lectures de témoignages de personnes passées par le camp de Rivesaltes. Je peux également citer l’intervention de Ginette Kolinka, rescapée des camps d’Auschwitz.

Cela vous a-t-il permis de conserver des événements prévus dans votre programmation ?

Toutes ces conférences étaient prévues dans notre programmation et nous les aurions traitées autrement si le Mémorial était ouvert. La situation a fait que nous avons cherché le moyen de ne pas arrêter notre activité. Il faut aussi que le public puisse comprendre que le travail continue au Mémorial. Nous avons par exemple développé des interventions hors les murs qui ont beaucoup de succès. Malheureusement ce sont des interventions pour de petits groupes, il nous manquait cette adresse plus large que nous offrent les réseaux sociaux.

Que vous a apporté le fait de proposer des contenus en ligne ?

Cette nouvelle façon de nous adresser au public c’est aussi la possibilité d’interagir avec lui. Cela est très intéressant. Je pense qu’au-delà de la crise sanitaire, il en restera quelque chose et qu’une fois le Mémorial réouvert, nous continuerons à proposer du contenu en ligne. Cet ensemble d’interventions numériques nous a aussi permis de toucher des publics qui jusque-là n’étaient pas en lien avec le Mémorial. Nous savons aussi que le digital nous a coupé de personnes qui ont peu d’accès aux moyens numériques. En résumé, à la fois nous avons trouvé des publics mais malheureusement nous en avons perdu certains.

Outre le public, la diffusion en ligne nous a confronté aux moyens techniques qui sont nécessaires. Entre les premiers contenus et ceux diffusés aujourd’hui, nous sentons que nous avons une approche technique mieux maitrisée. On fait désormais appel à des prestataires pour être au point.  Ce que je remarque aussi, c’est qu’au début le public se satisfaisait d’un contenu un peu improvisé mais qu’aujourd’hui il est plus exigeant.

« Cet ensemble d’interventions numériques nous a aussi permis de toucher des publics qui jusque-là n’étaient pas en lien avec le Mémorial. »

Quels seront les prochains rendez-vous à voir sur les réseaux sociaux ?

Dans les prochains rendez-vous que nous proposerons, il y aura une conférence qui réunira Pascal Perrineau, qui est politologue, et Alain Chatriot, qui est historien. Ils interviendront sur la question de l’évolution du traitement des questions mémorielles par l’histoire. Une seconde conférence arrivera sur la question du racisme et de l’antisémitisme avec Michel Wieviorka et Denis Peschanski. Le troisième rendez-vous concernera nos Journées d’Études. Nous sommes en train de revoir leur contenu pour la construire sur une semaine dans le courant du mois d’avril. Nous proposerons des petites conférences et des échanges structurés. Habituellement, les Journées d’Études sont destinées à un public de connaisseurs. Là, nous allons organiser des conférences sur des thématiques générales pour le public en ligne et nous aurons également des contenus adressés à un public spécialisé, disponibles sur inscription.

Malgré le contexte, avez-vous pu travailler sur des événements en vue de la réouverture des lieux culturels ?

On travaille sur cette réouverture, mais c’est très difficile. Deux grands rendez-vous devraient avoir lieu cet été en présentiel. Il y a notamment la journée avec le Festival Radio France qui sera consacré à l’Arménie. Nous préparons à la fois des lectures au lever du soleil avec des acteurs et des interventions d’ensembles musicaux. En août, la jeune artiste plasticienne Clara Claus présentera le fruit de son année de résidence au Mémorial. Notre programmation est prête pour une réouverture !

➡️ memorialcamprivesaltes.eu

Visuels et contenus : © Mémorial du Rivesaltes 

Suivez le Mémorial du camp de Rivesaltes
sur les réseaux sociaux 
Notre sélection virtuelle

VISITEZ AUSSI LEUR MUSÉE DIGITAL !

Ces musées et lieux d’expositions offrent, eux aussi, des contenus en ligne, n’hésitez pas à aller jeter un oeil…

EN HAUTE-GARONNE
Les Abattoirs, musée FRAC Occitanie | Toulouse

Les Abattoirs, musée-FRAC Occitanie, sont très actifs sur les réseaux sociaux ! Photos d’expositions, actualité des collections du musée, n’hésitez pas à les suivre sur leur page Facebook ou sur Instagram !

➡️ lesabattoirs.org

Muséum de Toulouse

Si vous n’avez pas pu découvrir la grande exposition MagiesSorcelleries proposée par le Muséum de Toulouse, c’est encore possible ! Sur son site internet, accédez à l’exposition virtuelle. En parallèle, le musée propose aussi de suivre un cycle de conférences.

➡️ museum.toulouse.fr

Le Castelet | Toulouse

Le centre de mémoire de la prison Saint-Michel, inauguré en octobre 2020, met en ligne chaque semaine un nouveau programme. Activités pour les plus jeunes, archives, mise en avant des personnages qui ont fait l’histoire de la prison : découvrez-en plus sur ce lieu d’histoire.

➡️ facebook.com/LeCasteletToulouse

BBB, centre d'art | Toulouse

Focus sur des oeuvres issues des expositions temporaires, formations en ligne à destination des artistes : le BBB multiplie les publications sur ses réseaux sociaux. Le centre d’art dévoile également, à travers des photos, le travail des artistes accueillis en résidence.

➡️ facebook.com/BBBcentredartcontemporain 

Le Lieu Commun | Toulouse

Dès le premier confinement, Le Lieu commun a choisi de rester actif et de continuer à proposer un contenu artistique. Et c’est une émission télévisée, visible sur Youtube, que l’équipe a choisi de créer. Le doigt dans l’oeil est donc une émission de plusieurs épisodes de 30 minutes consacrée aux arts visuels dans toutes leurs diversités. Les premiers épisodes ont été diffusés en octobre 2020 et de nouvelles vidéos seront diffusées en mars 2021. On vous laisse aller les découvrir ! 

➡️ Chaîne Youtube du Lieu Commun

Musée Saint-Raymond | Toulouse

Faites un bond dans le temps grâce au musée Saint-Raymond ! Sur son site internet, le lieu propose de faire la visite (virtuelle) de son exposition temporaire Wisigoths. Rois de Toulouse. Vous voulez en voir plus ? N’hésitez pas à les suivre sur les réseaux sociaux pour des vidéos et plein d’informations en lien avec leurs collections.

➡️ saintraymond.toulouse.fr

Musée de l'Aurignacien | Aurignac

Musée dédié au passé préhistorique d’Aurignac et de la Haute-Garonne, le musée de l’Aurignacien diffuse des contenus sur son site internet. Vous pourrez y trouver des jeux ou encore des vidéos ayant pour thème la préhistoire.

➡️ musee-aurignacien.com

Musée archéologique départemental | Saint-Bertrand-de-Comminges

Le musée archéologique de Saint-Bertrand-de-Comminges est dépositaire des objets issus des fouilles effectuées entre 1920 et 1969, auxquels s’ajoutent désormais les objets provenant des fouilles récentes, réalisées entre 1985 et 2005. Sur son site internet, il met en avant les fouilles archéologiques dans des vidéos mais également des objets remarquables issus de ses collections. 

➡️ haute-garonne.fr

DANS LE GERS
Abbaye de Flaran | Valence-sur-Baïse

C’est sur Facebook que l’Abbaye de Flaran garde le lien avec le public. N’hésitez pas à suivre cette page pour profiter des actualités du lieu, en apprendre plus sur la vie de l’abbaye et découvrir des contenus originaux !

➡️ facebook.com/abbayedeflaran

DANS L'HÉRAULT
FRAC Occitanie | Montpellier

Pendant sa fermeture, le FRAC Occitanie de Montpellier met en avant les artistes lauréats du programme Post_Production 2020. Chaque semaine, retrouvez en vidéo  les projets imaginés et conçus par les artistes. 

➡️ frac-om.org

Espace Saint-Ravy |Montpellier

Dédié aux expositions de jeunes artistes contemporains, l’espace Saint-Ravy propose de visiter virtuellement plusieurs de ses expos. Vous découvrirez les oeuvres des artistes : Stéphane, Kouchian, Kate Wyrembelska, Dimitri Cohen-Tanugi ou encore Camille Adra.

➡️ facebook.com/Espace-Saint-Ravy

Domaine Départemental Pierrevives | Montpellier

Je mange donc je suis, l’exposition présentée dans la galerie du Domaine Départemental de Pierrevives est disponible en ligne. À travers une vidéo commentée, vous pourrez en savoir plus sur nos habitudes alimentaires et les recherches scientifiques menées à ce sujet.

➡️ pierresvives.herault.fr

Lattara, musée Henri Prades | Lattes

Et si vous preniez la route ? Le site de Lattara, musée Henri Prades, vous emmène en visite virtuelle sur son site. Au programme, la découverte de l’exposition En route ! La voie Domitienne du Rhône aux Pyrénées qui vous conduira sur les traces du monument romain le plus ancien du Languedoc.

➡️ museearcheo.montpellier3m.fr

Musée de Lodève

La grande exposition de fin d’année du musée de Lodève, Les derniers impressionnistes, est désormais accessible en ligne ! Une visite virtuelle qui vous permet de découvrir à 360° les salles de l’exposition et de bénéficier de commentaires audio sur les oeuvres.

➡️ museedelodeve.fr

Musée Médard | Lunel

Amoureux des mots et des beaux livres ? Rendez-vous sur le site et les réseaux sociaux du musée Médard. Vous y trouverez des focus sur certains objets des collections mais aussi des vidéos ou encore la visite virtuelle de l’exposition dédiée à Jean Hugo.

➡️ museemedard.fr

Musée de Frontignan

Le musée de Frontignan s’expose en ligne ! Sur le site de la ville, vous découvrirez des focus virtuels sur de nombreuses pièces exposées au musée municipal de la commune. Une édition 2.0 qui vous permet de découvrir des objets emblématiques et historiques de notre patrimoine local.

➡️ frontignan.fr

DANS LE TARN
Centre d'art Le Lait | Albi

Sur sa page Facebook, le centre d’art le Lait vous donne des nouvelles de ses expositions à travers des photos. Vous en apprendrez plus sur les artistes mais aussi sur leurs oeuvres, alors n’hésitez pas à suivre leurs publications.

➡️ facebook.com/centredartlelait

Musée Toulouse-Lautrec | Albi

Anecdotes, affiches, peintures, c’est toute la richesse de ses collections que met en avant le musée Toulouse-Lautrec sur sa page Facebook. De nombreux posts vous en apprendront plus sur ce peintre albigeois et ses oeuvres.

➡️ facebook.com/MuseeToulouseLautrec

Musées départementaux du Tarn

Un même site et une même page Facebook pour retrouver l’actualité des musées départementaux du Tarn. Le musée-mine départemental, le château-musée du Cayla et le musée départemental du textile sont ainsi mis en avant à travers des photos et des vidéos.

➡️ musees-departementaux.tarn.fr

Musée Dom Robert | Sorèze

Si vous n’avez jamais exploré les salles du musée Dom Robert, c’est le moment ! Sur son site, le musée propose une visite virtuelle à la découverte des tapisseries qui constituent sa collection.

➡️ domrobert.com

DANS LE GARD
Maison Rouge, Musée PAB et Musée du Colombier | Alès

Les musées de l’agglomération d’Alès se sont associés pour proposer le dispositif  « Artiste à la maison » destiné au jeune public et aux familles. Chaque musée propose à tour de rôle une fiche sur un thème, un objet et/ou une technique artistique, assortie d’un atelier à faire chez soi. Retrouvez les fiches atelier sur :

Les musées de Nîmes

Pour faciliter l’accès du public au contenu proposé par les différents lieux culturels de Nîmes, la Ville a mis en place une page web où vous trouverez de nombreuses activités culturelles numériques. Très actifs, les musées y ont la part belle avec de nombreuses activités virtuelles, notamment à destination des enfants.

➡️ nimes.fr/culture-a-la-maison

Musée Geroges Bornas | Uzès

Pour garder le lien avec le public pendant sa fermeture, le musée Georges Borias à Uzès envoie chaque semaine l’Infolettre du confinement. À l’intérieur, la présentation d’un objet conservé par le musée. Vous pouvez recevoir cette infolettre par mail sur simple inscription et retrouver toutes les autres sur le site du musée.

➡️ uzesmusee.blogspot.com

DANS L'AVEYRON
Musée Denys-Puech | Rodez

Très actif sur les réseaux sociaux, le musée Denys-Puech propose par exemple des ateliers à réaliser avec les enfants. Vous pourrez également suivre la série de vidéos « Secret de réserve » qui met en avant les oeuvres d’un artiste conservées dans les réserves du musée.

➡️ musee-denys-puech.rodezagglo.fr

Musée Fenaille | Rodez

En attendant sa réouverture, le musée Fenaille propose de découvrir régulièrement les plus belles pièces de l’exposition temporaire Objets sacrés, trésors d’orfèvrerie du Rouergue médiéval. Des vidéos au format court à retrouver sur Facebook.

➡️ facebook.com/museefenaillerodez

DANS LE LOT
Musée Champollion | Figeac

Si vous souhaitez connaître la vie quotidienne d’un musée, alors suivez la page Facebook du musée Champollion de Figeac. Vous y lirez les aventures de l’équipe du musée et en saurez plus sur ses collections et profiterez également de vidéos sur les expositions.

➡️ facebook.com/MuseeChampo

DANS LES HAUTES-PYRÉNÉES
Le Parvis | Ibos

On connaît d’abord Le Parvis comme la Scène nationale de Tarbes, mais saviez-vous que le lieu accueille également un espace d’art contemporain ? Sur Facebook, découvrez en vidéo ce lieu et les expositions qui y sont présentées.

➡️ facebook.com/Parvisscenenationale

Château de Mauzevin

Pour se plonger dans le quotidien du Moyen Âge, n’hésitez pas à visiter la page Facebook du château de Mauzevin. Sur celle-ci vous découvrirez des vidéos où des acteurs reproduisent des scènes quotidiennes du Moyen Âge : du réveil du capitaine, à la cuisine d’un château, vous saurez tout sur les habitudes de l’époque !

➡️ facebook.com/ChateauDeMauvezin

DANS LES PYRÉNÉES-ORIENTALES
Musée Hyacinthe-Rigaud | Perpignan

Classer, conserver, restaurer… Autant de termes qui racontent le quotidien des équipes du musée Hyacinthe-Rigaud. Sur les réseaux sociaux du musée, rencontrez justement ceux qui prennent soin des collections et des réserves ! Retrouvez aussi des jeux pour les plus petits et des informations sur certaines oeuvres conservées au musée.

➡️ facebook.com/museedarthyacintherigaudofficiel

Musée d'art moderne | Céret

Nombreux sont les rendez-vous en ligne proposés par le musée d’art moderne de Céret ! Sur les réseaux sociaux, les curieux pourront suivre des vidéos, des ateliers pour les plus jeunes mais également suivre la série « Hors d’oeuvre », un  rendez-vous gourmand autour d’une œuvre de la collection à dévorer du regard ! 

➡️ facebook.com/MuseeDArtModerneDeCeret

DANS LE TARN-ET-GARONNE
Museum de Montauban

Pour que vous puissiez rester en contact avec ses collections, l’équipe du Muséum de Montauban vous propose­ la découverte de quelques­ spécimens de ses collections. Dans « Le carnet illustré de Victor Brun », vous trouverez chaque semaine un nouveau focus sur une espèce et sur un spécimen exposé dans le Muséum, accompagné d’une vidéo.

➡️ museum.montauban.com

La Cuisine, centre d'art et de design | Négrepelisse

Pour en savoir plus sur ce qu’il se passe à La Cuisine, suivez-les sur Facebook ! L’équipe y partage des photos et des actualités sur ses différentes activités.

➡️ facebook.com/LacuisineCAD

DANS TOUTE LA RÉGION
Occitanie Musées

En avril 2021, l’Association Occitanie Musées lance sa nouvelle plateforme offrant un panorama sur 132 musées de la Région Occitanie. Ce nouvel outil permet à chacun de profiter depuis chez lui d’une sélection de quelques 4.000 œuvres et objets des collections des musées du réseau. Il met en lumière la richesse et la diversité de ces collections : archéologie, peinture, sculpture, arts décoratifs, histoire, patrimoine et techniques, sciences naturelles… 

➡️ musees-occitanie.fr

Si aller à l’opéra vous manque ou si vous êtes curieux de découvrir cet univers, les orchestres de Montpellier et de Toulouse vous donnent rendez-vous en ligne ! Du côté de l’Opéra Orchestre National de Montpellier, place à la musique mais pas que ! Les équipes vous entrainent à la découverte de la vie quotidienne d’un opéra grâce à un podcast ou bien vous proposent des jeux vidéo inspirés de chefs-d’oeuvre de la musique classique. À Toulouse, l’Orchestre National du Capitole propose régulièrement de se retrouver en ligne pour des concerts d’exceptions autour des grands compositeurs et même des musiques de films ! 

#LASAISONCONTINUE

par l’Opéra Orchestre National de Montpellier

Depuis près d’un an, l’Opéra Orchestre National de Montpellier (OONM) fait partie des lieux culturels occitans les plus actifs sur les réseaux sociaux. Les équipes multiplient les formats : concerts diffusés sur YouTube, podcast pour découvrir les coulisses d’un opéra, ou encore jeux vidéo thématiques. Tout est fait pour conserver un lien fort avec son public et même au-delà. Une activité forte et remarquée récemment par le Prix FEDORA qui a nommé l’OONM dans deux catégories digitales.

#lasaisoncontinue, c’est avec ce mot d’ordre diffusé sur tous ses réseaux sociaux que l’Opéra Orchestre National de Montpellier légende chacun de ses posts. Un hashtag qui traduit la volonté de toutes les équipes du lieu de maintenir sa programmation, même si cela doit se faire en ligne. Un souhait que confirme Valérie Chevalier, directrice générale de l’OONM : « Notre idée était vraiment de maintenir notre programmation et de la déplacer de la scène à la scène digitale. » Pour chaque nouveau concert proposé en ligne, c’est tout un processus qui doit être respecté. Il faut d’abord respecter les règles sanitaires, mais surtout il faut essayer de retransmettre le son et l’émotion musicale de la meilleure manière. « Pour nous c’est essentiel, souligne Valérie Chevalier. On propose des contenus de grande qualité, on retravaille les vidéos, on soigne le son. » 

Podcasts et jeux vidéo : des contenus disponibles en ligne pour tous

Au-delà des concerts diffusés chaque semaine sur Facebook et YouTube, l’Opéra Orchestre s’investit dans de nombreux autres projets digitaux. C’est le cas notamment avec la série de podcasts Opéra mode d’emploi, disponible sur toutes les grandes plateformes de diffusion de podcasts. En tout, près de 40 épisodes sont prêts à être écoutés et à emmener l’auditeur à la découverte des coulisses de l’opéra. Autre contenu proposé en ligne par l’OONM, des jeux vidéo créés en partenariat avec l’école montpelliéraine d’art digital ARTFX. Cette fois, c’est un spectacle de la programmation qui sert de base. « La dernière création porte sur Le voyage dans la lune d’Offenbach que l’on devait présenter au mois de décembre » explique Audrey Brahimi, chargée du développement numérique à l’Opéra Orchestre.

Tous ces projets et leurs diffusions en ligne sont aussi une vitrine digitale pour l’OONM. « Utiliser les réseaux sociaux nous permet de toucher un plus grand public. Sur Facebook, ce sont les 25-34 ans, sur Youtube les 45-64 ans », explique Audrey Brahimi. Mais, ce qui a le plus surpris au sein de l’Opéra Orchestre, ce sont les spectateurs captés dans le monde entier comme le souligne Valérie Chevalier : « On a des Belges, mais aussi des Brésiliens, des spectateurs venus d’Inde, c’est incroyable. »

Deux projets nommés numériques nommés pour le Prix FEDORA

Ces formats digitaux ont retenu l’attention des membres du Prix FEDORA. Cette organisation à but non lucratif encourage la philanthropie dans les domaines de l’opéra et du ballet et récompense de nouvelles productions et le développement de projets innovants. Pour l’édition 2021, deux projets de l’OONM ont été nommés par le prix. Le premier concerne la création d’un podcast multilingue baptisé Pitch please. Un format audio décontracté à destination des 18-24 ans qui souhaitent en savoir plus sur les plus grands opéras. Le second projet porte le nom VIVISCIM. Il s’agit d’une application qui proposera de visiter virtuellement les décors d’opéras dans les plus grands lieux de spectacles du monde. Pour Valérie Chevalier, cette nomination est avant tout la reconnaissance du travail des équipes : « Il s’agit de projets innovants. Nous sommes par exemple les premiers à proposer un podcast natif. Nous sommes très fiers ! »

➡️ opera-orchestre-montpellier.fr

Visuels et contenus : © Opéra Orchestre National de Montpellier

Notre sélection virtuelle
Suivez l’Opéra Orchestre National de Montpellier
sur les réseaux sociaux 

DES CONCERTS CHAQUE SEMAINE

par l’Orchestre National du Capitole de Toulouse

En proposant depuis septembre de nombreux concerts en live sur Facebook et Youtube, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse fait vivre la musique classique et lyrique. Ces rendez-vous musicaux ont trouvé leurs publics et attirent plusieurs milliers de spectateurs à chaque diffusion. Un succès évoqué par Thierry D’Argoubet, délégué général de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, dans notre entretien. 

L’Orchestre National du Capitole de Toulouse ne peut plus accueillir de public, c’est pour conserver un lien avec lui que vous avez souhaité diffuser des concerts en ligne ?

Plusieurs raisons nous ont amenés aux concerts en ligne. Ce qui a d’abord motivé notre désir de faire des diffusions sur les réseaux sociaux, ou même à la télévision, c’était de permettre à l’orchestre de continuer à travailler. Un orchestre c’est un ensemble de musiciens de très haut niveau qui, comme des sportifs, ont besoin de s’entrainer, de jouer. Ensuite, le deuxième argument était de tenter de garder un lien avec le public. En mars, nous l’avions perdu et quand nous sommes revenus sur la scène de la Halle aux grains, nous avons senti le désir incroyable du public d’être avec les musiciens, de vivre une émotion musicale. C’est donc un moyen de garder le lien et, très honnêtement, nous ne nous attentions pas à autant de succès. Le nombre de mélomanes qui se connecte et souhaite accéder au concert est plus important que ce que l’on pensait. Enfin, le monde culturel est en souffrance, et notre mission est de soutenir l’écosystème musical. Pour cela nous invitons des chefs, des solistes pour animer ces concerts.

Les concerts que vous proposez sur les réseaux sociaux vous ont-ils permis de jouer ceux prévus pour la saison 2020-2021 ?  

L’idée était d’essayer de garder le thème de la saison, et les artistes invités. Cependant, certains n’ont pas pu venir. Nous avons donc essayé de mettre en avant les artistes français, et même les artistes toulousains. Nous avons donc reçu Bertrand Chamayou, David Fray, et Adam Laloum, ce dont nous sommes extrêmement fiers. Le maître-mot était de s’adapter à ces confinements, au couvre-feu. Ce qui a été vraiment formidable c’est que nous avons pu continuer de travailler.

Quels seront les prochains événements proposés en ligne ?

Nous sommes actuellement en train d’enregistrer un opéra rare de Camille Saint-Saëns, en studio dont le disque devrait sortir à l’automne. C’est un projet mené en partenariat avec la  fondation Palazzetto Bru Zane qui est le grand Centre de musique romantique française. Nous reprendrons ensuite les diffusions en ligne le 2 mars avec le rythme d’un concert toutes les semaines. Le 13 mars, il y aura également l’ouverture du Festival franco-russe. Ce festival se fait quasi exclusivement avec l’orchestre du Capitole et sous la direction de Tugan Sokhiev qui est le symbole du rapprochement entre la France et la Russie. Ce festival sera entièrement digital.

« Même si le fait de pouvoir continuer à jouer est extraordinaire, nous attendons le retour du public. »

Etant donné le succès des concerts virtuels, pensez-vous poursuivre la diffusion en ligne lorsque les lieux culturels pourront à nouveau ouvrir ?

Ce dont je suis sur c’est qu’aujourd’hui il faut réinventer des modèles pour que la musique classique soit le plus largement diffusée auprès du public. Ce que l’on constate dans les commentaires laissés sous les vidéos des concerts en ligne, c’est l’envie des spectateurs de revenir à la Halle aux grains. Donc je pense que l’on va avoir plus de public. Il faudra ensuite réfléchir au modèle de rayonnement de l’orchestre.

Par ailleurs, il est évident que la diffusion en ligne nous a amené de nouveaux publics. On le voit au travers des commentaires sur Facebook et YouTube. Au départ, les spectateurs étaient concentrés sur le territoire occitan puis les concerts ont été vus en Asie, en Russie, au Brésil ce qui était étonnant, même si l’orchestre grâce aux diffusions sur Mezzo ou sur medici.tv l’habitude de rayonner à l’extérieur.

La suite de la saison pourra-t-elle se tenir si les lieux culturels sont autorisés à réouvrir ?

Nous n’attendons que ça ! Nous sommes prêts à jouer les concerts prévus. C’est une situation très difficile pour l’ensemble de l’orchestre. Même si le fait de pouvoir continuer à jouer est extraordinaire, nous attendons le retour du public.

➡️ theatreducapitole.fr

Portrait de Thierry d’Argoubet : © Pierre Beteille

Contenus : © Orchestre National du Capitole de Toulouse

Suivez l’Orchestre National du Capitole de Toulouse 
sur les réseaux sociaux 
Notre sélection virtuelle

Bien que le rideau soit baissé sur les scènes des théâtres régionaux, nombreux sont ceux qui continuent à faire vivre leurs lieux. Les artistes y sont accueillis dans le cadre de résidences et c’est cette vie créative et quotidienne que de nombreux théâtres partagent sur les réseaux sociaux. Centres dramatiques nationaux ou plus petites scènes souhaitent montrer la vivacité des talents et mettent en avant les artistes et les projets qui évoluent en attendant de pouvoir rouvrir leurs portes. 

ÇA TOURNE AU THÉÂTRE !

par le Théâtre de la Cité, Centre Dramatique National de Toulouse

« Culture essentielle » peut-on lire sur l’une des affiches récemment postée par le Théâtre de la Cité de Toulouse sur son compte Instagram. Une expression qui traduit la volonté actuelle du théâtre : montrer grâce aux réseaux sociaux la vivacité du spectacle vivant. Vidéo, coulisses de répétions et de résidences, magazine en ligne : les comptes Instagram, Facebook et YouTube du CDN de Toulouse fourmillent de posts. 

On y apprend par exemple que le Théâtre de la Cité accueille actuellement le metteur en scène Galin Stoev pour l’adaptation audiovisuelle de la pièce Insoutenables longues étreintes. Le spectacle devait être joué du 14 au 22 janvier sur la scène du Théâtre de la Cité. Face à l’impossibilité de jouer, Galin Stoev et le CDN ont donc décidé de créer une forme hybride de la pièce. Découpée en épisodes, elle sera diffusée sur le site et les réseaux sociaux du Théâtre de la Cité dès la fin du tournage… 

En attendant de découvrir cette pièce aux frontières entre la série et le théâtre, la chaine YouTube du Théâtre de la Cité regorge de vidéos pour découvrir le travail mené sur le plateau par les différentes troupes accueillies en résidence. Sur les réseaux sociaux, il est possible de suivre le quotidien du théâtre grâce à de nombreuses photos. Enfin, il ne faut pas hésiter à se plonger dans le Journal en ligne du Théâtre de la Cité où l’on trouve un concentré d’informations sur les pièces accueillies et la vie du CDN. 

➡️ theatre-cite.com

Visuel : © Pierre Vanni

Contenus : © Théâtre de la Cité

Suivez le Théâtre de la Cité sur les réseaux sociaux 
À découvrir aussi…

À LA RENCONTRE DES SPECTATEURS

par le Théâtre Molière, Scène Nationale archipel de Thau à Sète

« Dis, quand rouvriras-tu ? Dis, au moins le sais-tu ? ». Ces paroles de Barbara (légèrement modifiées) ornent la façade du Théâtre Molière de Sète et en disent long sur l’engagement de ses équipes. Face à la fermeture de sa salle, le TMS multiplie les publications sur les réseaux sociaux et propose des contenus sur son site internet. 

Parmi les récentes initiatives du Théâtre Molière, la série de photos Portraits de spectateurs réalisée par le photographe Luc Jennepin. Assis sur un fauteuil rouge face à l’un des paysages qu’offre le bassin de Thau, ces spectateurs fidèles ont pris la pose. Ils témoignent de leur attachement à la scène nationale et au spectacle vivant. Une série de photographies à découvrir sur le site du TMS accompagnée d’une vidéo. 

Autre découverte, celle des lieux cachés du théâtre. Les équipes du TMS vous emmènent visiter, à travers une vidéo, des endroits inaccessibles comme la fosse d’orchestre au-dessous de la scène, l’enfer et le paradis mais aussi la piscine et le toit du théâtre. N’hésitez pas et partez à la découverte des secrets du TMS ! 

➡️ tmsete.com

Visuels et contenus : © Théâtre Molière de Sète

À découvrir aussi…
Suivez le Théâtre Molière de Sète sur les réseaux sociaux 

DE LA SCÈNE À L’ÉCRAN

par Odyssud à Blagnac 

Vous ne pouvez pas vous rendre au théâtre ? Le théâtre vient à vous ! Voici ce que propose Odyssud, la salle de spectacle située à Blagnac. Pour entretenir son lien avec le public, l’espace culturel propose de découvrir en exclusivité sur son internet la nouvelle création de Michèle Dhallu et de la Cie Carré Blanc. Captée à Odyssud, Borders and Walls est une danse pétrie d’énergie, de générosité, mais aussi de tension, de colère et pleine d’humanité. Sur une création musicale électronique envoûtante, les cinq jeunes danseurs se donnent sans retenue et clament haut et fort leur refus de l’intolérance et du repli sur soi.

Un spectacle disponible donc en intégralité sur le site d’Odyssud et accompagné de vidéos de Michèle Dhallu, chorégraphe, d’Emmanuel Gaillard, directeur d’Odyssud, et de Marin Bonazzi, compositeur. Autant de contenus pour plonger encore plus dans l’univers de Borders and Walls. 

Outre cette proposition, Odyssud propose également d’autres contenus, notamment des vidéos présentant l’exposition Régis Loisel : rétrospective dessinée. 

➡️ odyssud.com

Visuel et contenus : © Odyssud

À découvrir aussi…

Suivez Odyssud sur les réseaux sociaux

DANS LES COULISSES D’UNE CRÉATION

par le Théâtre Bernadette Lafont, Scène conventionnée d’intérêt national à Nîmes

Comme de nombreux lieux culturels, le Théâtre de Nîmes continue d’accueillir les artistes tandis que ses portes ne peuvent s’ouvrir aux spectateurs. Un soutien à la création important qu’il met en scène dans des vidéos disponibles sur ses réseaux sociaux et sa chaine Youtube. Grâce à la mini-série « Dans les coulisses d’une création », vous pourrez vous immerger dans les étapes nécessaires à la création d’une pièce, celle du Collectif L’Avantage du doute. Présentation de la compagnie, décors, sujet de la création et enfin représentation, les quatre épisodes permettent de comprendre le temps et le travail que demande la création d’un spectacle. 

Autre proposition du Théâtre de Nîmes, une invitation lancée au philosophe Alain Guyard. Habituellement sollicité pour des séances en lien avec les spectacles de la programmation, cette fois le théâtre lui a ouvert la salle de spectacle pour une carte blanche philosophique. Dans une vidéo, il s’exprime sur le thème « Le spectacle mort-vivant. Qu’est-ce qui fait écran au spectacle vivant ? ». 

➡️ theatredenimes.com

Visuel et contenus  : © Théâtre Bernadette Lafont

À découvrir aussi…
Suivez le Théatre de Nîmes sur les réseaux sociaux 

PORTRAITS D’ARTISTES

par Montpellier Danse, Agora cité internationale de la danse 

Mettre en avant les artistes, c’est ce que propose Montpellier Danse sur son site internet. En plus d’un contenu actif sur les réseaux sociaux, de vidéos, et d’un magazine à lire sur son site, Montpellier Danse affiche donc les portraits des artistes qui devaient participer au 40ème festival bis de Montpellier Danse ou bien à la saison 2020-2021. Une belle façon d’en apprendre plus sur leur parcours et leurs créations. On vous laisse découvrir cette bibliothèque de portraits allant d’Ousmane Sy, à Dominique Bagouet en passant par Nadia Beugré ou encore Mathurin Bolze. 

Sur le site de Montpellier Danse, n’hésitez pas à regarder les vidéos-portraits d’artistes accueillir en résidence comme I-Fang Lin ou Hamdi Dridi. À consulter également, une rencontre entre Emanuel Gat et Mathilde Monnier. 

➡️ montpellierdanse.com

Visuel : © Hugues Rubio

Contenus : © Montpellier Danse

Suivez Montpellier Danse sur les réseaux sociaux 
À découvrir aussi…

ASSISTEZ À LEUR CONTENU DIGITAL !

Ces théâtres et lieux de spectacles proposent, eux aussi, des contenus en ligne, n’hésitez pas à aller jeter un oeil…

EN HAUTE-GARONNE
Théâtre Garonne, Scène européenne | Toulouse

S’il ne peut pas montrer le travail de ses artistes en résidence, le Théâtre Garonne les met en avant à travers des interviews à lire sur son site. Sur les réseaux sociaux, vous pourrez par ailleurs découvrir la vie du théâtre.

➡️ theatregaronne.com

La Place de la Danse, Centre de développement chorégraphique national | Toulouse

En février, La Place de la danse proposait un festival en ligne et en direct de l’Amérique latine. Conférences et spectacles étaient diffusés depuis l’autre côté de l’Atlantique. Au-delà de cet événement, La Place de la Danse est à suivre sur sa page Facebook où elle met en avant ses résidences.

➡️ facebook.com/laplacedeladanse

La Grainerie | Toulouse

À l’occasion de la Nuit du cirque, qui a eu lieu le 14 novembre 2020, la Grainerie avait conçu une série de podcasts en forme de rencontres littéraires avec Gilles Cailleau. Ces podcasts, ainsi que le webinaire de cette rencontre sont toujours disponibles à partir de leur site internet. Un rendez-vous littéraire à écouter ! 

➡️ la-grainerie.net

EN LOZÈRE
Scènes Croisées de Lozère, Scène conventionnée | Mende

Pour garder le lien avec les spectateurs, les Scènes Croisées de Lozère leur proposent de contribuer à une création audio ! Baptisé « Paysages sonores », ce projet invite les habitants de Lozère à enregistrer les bruits qu’ils entendent de chez eux. Une initiative démultipliée qui devrait ensuite donner lieu à un feuilleton sonore. À suivre…

➡️ scenescroisees.fr

Saison culturelle de Mende

Forcé d’annuler une partie de sa programmation, la saison culturelle de Mende propose tout de même à ses spectateurs de revivre le concert de l’Ensemble vocal de Molezon en vidéo. Rendez-vous sur le site de la ville !

➡️ mende-coeur-lozere.fr

DANS L'HÉRAULT
Théâtre des 13 vents, Centre dramatique national | Montpellier

Branchez-vous sur la radio du Théâtre des 13 vents ! Ce programme sous forme de podcasts permet d’écouter les interventions de metteurs en scène invités dans le cadre des « Qui vive ! » organisé chaque mois par le CDN.

➡️ 13vents.fr

ICI-CCN | Montpellier

Sur ses réseaux sociaux, l’Institut chorégraphique international – CCN Montpellier, livre un compte-rendu des activités qu’il continue de mener. On peut y suivre les travaux des étudiants du Master Exerce, mais également les résidences des artistes invités.

➡️ facebook.com/iciccn

Théâtre La Vignette - Montpellier

Récemment, le Théâtre La Vignette, a lancé une émission sous forme de série vidéo dans laquelle des intervenants discutent autour de la question : « Monde culturel confiné et usage du numérique : prudence ou nouvelle ère ? ». Retrouvez régulièrement de nouveaux épisodes sur la page Facebook du théâtre. 

➡️ facebook.com/TheatrelaVignette

DANS LE TARN
Scène Nationale d'Albi

La Scène nationale d’Albi diffuse régulièrement des petites capsules vidéo qui présentent le travail de création des artistes en résidence. Rendez-vous sur le site de la Scène nationale pour découvrir ces « Coulisses de la création ».

➡️ sn-albi.fr

DANS LE GARD
Le Cratère, Scène Nationale | Alès

Médiations dans les écoles, accueil des artistes en résidence : mais que se passe-t-il dans un théâtre ? Pour le savoir, suivez l’actualité du Cratère sur ses réseaux sociaux.  En photo ou en vidéo, toute l’équipe y partage sa vie quotidienne !

➡️ facebook.com/lecratere 

Maison de l'eau | Allègres-les-Fumades

En attendant de rouvrir ses portes, la Maison de l’eau, Théâtre d’Allègres-les-Fumades, propose à son public de revivre les plus beaux moments de spectacles sur sa page Facebook. On y retrouve des vidéos rétrospectives qui rappellent le plaisir de se rendre au théâtre…

➡️ culture-maisondeleau.com

Café-Théâtre La Comédie | Nîmes

Depuis le début du mois de février, le café-théâtre La Comédie propose chaque dimanche deux spectacles à voir en streaming. Premier rendez-vous à 10h30 pour une représentation à destination des enfants, et second rendez-vous à 15h pour un spectacle tout public. Attention, pensez à réserver !

➡️ lacomediedenimes.com

DANS L'AUDE
Théâtre + Cinéma, Scène Nationale | Narbonne

Sur son site, le Théâtre + Cinéma de Narbonne fait la part belle au court-métrage ! Sur son site, chaque semaine, le lieu propose gratuitement une sélection de films courts disponible gratuitement et pendant sept jours.

➡️ theatrecinema-narbonne.com

Théâtre Jean-Alary | Carcassonne

À Carcassonne, le Théâtre Jean-Alary poursuit sa mission d’accompagnement des artistes. Dans une vidéo, il présente le travail de Camille Cau, chorégraphe carcassonnaise, qui a bénéficié de la mise à disposition du théâtre pour travailler son nouveau spectacle ImpACT porté par la compagnie Pourquoi, le chat ?. 

➡️ theatre.carcassonne.org

Théâtre dans les vignes | Couffolens

Avec « Lettre à un spectateur », le Théâtre dans les vignes s’adresse directement à ceux qui font la vie du théâtre. régulièrement, des artistes associés, ou en résidence, livrent quelques mots au public dans de courtes vidéos. Pour regarder ces lettres, rendez-vous sur la page Facebook du théâtre.

➡️ facebook.com/TdlV11

DANS LE LOT
L'Astrolabe | Figeac

L’Astrolabe vous aide à trouver de quoi vous occuper. Sur son site, vous trouverez une liste de rendez-vous à voir en ligne. Le lieu propose également quelques webinaires, disponibles sur inscription.

➡️ astrolabe-grand-figeac.fr

DANS LES HAUTES-PYRÉNÉES
Le Parvis, Scène Nationale Tarbes-Pyrénées | Ibos

Le Parvis, Scène nationale de Tarbes vous donne rendez-vous sur les réseaux sociaux pour suivre l’actualité du lieu. En photo ou en vidéo, le lieu présente les artistes qui viennent jouer et répéter sur sa scène.

➡️ facebook.com/Parvisscenenationale

DANS LES PYRÉNÉES-ORIENTALES
L'Archipel, Scène Nationale| Perpignan

Sur Youtube ou Facebook, n’hésitez pas à suivre le Théâtre de l’Archipel ! Les vidéos y sont nombreuses et vous transportent sur la scène du Médiator pour un live musical ou bien, elles vous offrent un retour dans le temps aux Estivales de l’Archipel. Lecture et vidéos de résidences sont également proposées.

➡️ facebook.com/theatredelarchipel

EN ARIÈGE
L'Estive, Scène Nationale | Foix

Parmi les récentes propositions en ligne de l’Estive, un week-end audio entièrement dédié à l’amour et baptisé « L’Estilove ». Au programme de cette émission radio à réécouter  à volonté : de la musique et des lectures sur le thème… de l’amour !

➡️ lestive.com

La musique résonne toujours dans les salles de concerts ! Si le public ne peut aller applaudir ses artistes préférés, les scènes de musiques actuelles de la région continuent d’accueillir groupes et chanteurs pour des résidences ou des lives retransmis sur les réseaux sociaux. La Paloma de Nîmes, Victoire 2 à Montpellier, Lo Bolegason à Castres ou encore Le Bikini à Ramonville : tous font vivre la musique grâce à des playlists, des vidéos et
d’autres rendez-vous en ligne. 

REGARDEZ LES « PORTRAITS EXPRESSS » 

de Paloma, Scène de musiques actuelles à Nîmes 

Lieu emblématique des nuits musicales de Nîmes, Paloma reste actif sur les réseaux sociaux en attendant sa réouverture. Pour faire patienter le public, la scène de musiques actuelles met en avant depuis plusieurs semaines les artistes qui viennent se produire sur sa scène. Une belle collection de « Portraits Expresss » à découvrir sur la chaine Youtube. 

Sur Facebook, Paloma publie régulièrement différents contenus. Le lieu n’hésite pas à promouvoir les bons plans culturels à voir en ligne mais également son actualité et les prochaines dates de concerts.

Enfin, si vous souhaitez découvrir les coups de coeur musicaux de Paloma, vous trouverez sur leur site leur playlist à écouter en streaming sur la plateforme Deezer. 

➡️ paloma-nimes.fr

Visuel  et contenus : © Paloma

Suivez Paloma sur les réseaux sociaux 
À découvrir aussi…

SUIVEZ DES SESSIONS D’ENREGISTREMENT

 à Victoire 2, Scène de musiques actuelles | Saint-Jean-de-Védas

Sur les réseaux sociaux, la salle Victoire 2 n’hésite pas à partager tant ses coups de coeur musicaux que l’actualité de ses résidences et de ses artistes. Vous pourrez ainsi voir et écouter les sessions des groupes de la nouvelle scène musicale grâce à de courtes vidéos de présentation. 

La salle de concerts propose aussi d’écouter une playlist en streaming sur la plateforme Deezer. Vous y trouverez les titres phares des artistes programmés pour la saison 2020-2021. 

Et, si les concerts vous manquent, Victoire 2 organise régulièrement le Club Essentiel. Une fois par mois, retrouvez trois groupes locaux pour un concert diffusé en streaming ! Prochaine date à ne pas manquer : le vendredi 2 avril. 

➡️ victoire2.com

Visuel  et contenus : © Victoire 2

Suivez Victoire 2 sur les réseaux sociaux 
À découvrir aussi…

ÉCOUTEZ LEUR CONTENU DIGITAL !

Ces salles de concerts proposent, elles aussi, des contenus en ligne, n’hésitez pas à aller jeter un oeil…

EN HAUTE-GARONNE
Le Bikini | Ramonville

Si Le Bikini ne peut maintenir ses concerts, il diffuse sur ses réseaux sociaux des playlists proposées par des membres de son équipe. Technicien, agent d’entretien ou programmateur, tous participent et proposent leurs morceaux fétiches. Des playlists à retrouver sur la page Facebook du Bikini. 

➡️ facebook.com/le.bikini.toulouse

DANS LE LOT
Les Docks, Scène de musiques actuelles | Cahors

Avec « What’s up Docks ? », les Docks de Cahors ont proposé en février dernier un concert en live et disponible sur YouTube. Sur leur page Facebook, vous pouvez aussi suivre les actualités des concerts et des résidences. 

➡️ facebook.com/dockscahors

DANS LE TARN
GMEA Centre national de création musicale Albi

Sur sa page Facebook, le GMEA propose de suivre la vie de ses résidents. Des photos pour se plonger dans des sessions d’enregistrements et voir l’envers du décor… Le centre de création musicale albigeois propose aussi de temps en temps des concerts à vivre en direct. Là encore, rendez-vous sur la page Facebook, ou sur YouTube. 

➡️ facebook.com/gmea.albi

Lo Bolegason | Castres

Parmi les propositions digitales du Bolegason, des ateliers ressource autour de l’environnement professionnel des musiciens. La salle de concerts diffuse également des concerts en live et propose d’en découvrir plus sur les artistes accueillis sur sa scène à travers des petits portraits. 

➡️ facebook.com/bolegason

DANS LE TARN-ET-GARONNE
Le Rio Grande | Montauban

À travers des séries de photos, Le Rio Grande vous emmène dans ses coulisses. Le lieu met en avant la médiation dans les écoles et fait ainsi vivre la musique. Parmi ses initiatives récentes, le stage Music Box à destination de jeunes talents. Plusieurs jours de répétitions ont ensuite permis de retransmettre leur concert à la radio. 

➡️ facebook.com/leriogrande82

EN ARIÈGE
Art’Cade, Scène de musique actuelle | Sainte-Croix-de-Volvestre

Des podcasts, des coulisses de résidences, des photos pour découvrir les ateliers de médiations : autant de posts à lire sur la page Facebook d’Art’Cade. Vous y découvrirez aussi quelques vidéos et des projets menés par le lieu. 

➡️ facebook.com/artcade.officiel

Ce dossier est interactif. Si vous avez connaissance d’initiatives culturelles en ligne et en Occitanie, n’hésitez pas à nous contacter ici

 

 

 

Textes et réalisation : Eva Gosselin