Battlefield à Tarbes et à Foix

© Pascal Victor

D’après le Mahabharata et la pièce de Jean-Claude Carrière, Battlefield a été le premier événement du Printemps des Comédiens en 2016. On est toujours plein d’admiration pour les mises en scène de Peter Brook, toujours brillantes dans leur splendide minimalisme. Le théâtre à l’état pur.

Des comédiens éblouissants en particulier Carole Karemera et Sean O’Callaghan qui racontent cette terrible épopée qui dure neuf heures dans sa mythique version longue. Ici, ils vont à l’essentiel, le message est plus percutant, un formidable concentré d’1h30. La musique de Toshi Tsuchitori vient toujours à point pour rythmer le récit. Seuls accessoires, une étoffe safran, l’autre rouge franc, et deux perches.

Ici pas d’effet. On se laisse embarquer par la voix des artistes, dans cette histoire venue des Indes, deux clans d’une même famille déchirée par les batailles sanglantes. Mais une histoire qui ressemble à la bible, à la mythologie grecque ou égyptienne. Il n’y pas de vainqueur, pas de vaincu. Mais une longue interrogation sur la vanité des batailles.

Symbole de l’Humanité depuis sa création avec ses guerres, ses drames et la mort au bout du chemin. Si la perfection existe, elle est là dans ce Battlefield.

MCH

Les 17 et 18 novembre, Le Parvis, Scène Nationale de Tarbes (65).
Tél. 05 62 90 08 55. www.parvis.net

Les 30 et 31 janvier, L’Estive, Scène Nationale de Foix et de l’Ariège (09).
Tél. 05 61 05 05 55. www.lestive.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.