Sélectionner une page

Avignon : le 78e Festival d’Avignon aura lieu du 29 juin au 21 juillet

28 Juin 2024 | Festivals, Spectacles vivants, Théâtre, Vaucluse

Dans un monde menacé, il est urgent de trouver les mots contre les maux de l’époque. C’est en substance le message délivré par le directeur du festival d’Avignon, Tiago Rodrigues, pour caractériser la ligne directrice du 78ᵉ Festival d’Avignon qui s’ouvrira une semaine avant les dates habituelles en raison des J.O. : du 29 juin au 21 juillet. 

La 78ᵉ édition du Festival, la deuxième sous la direction de Tiago Rodrigues, sera la plus précoce de son histoire. En raison des Jeux Olympiques et du besoin de forces de sécurité dans la capitale, la manifestation a été avancée d’une semaine et se tiendra du 29 juin au 21 juillet. Son directeur maintient le cap esquissé l’an dernier avec un équilibre entre la recherche de nouvelles pistes de création et celles des origines du festival. Après l’anglais en 2023, la langue invitée cette année sera l’espagnol, ce qui explique la présence de nombreux artistes du monde hispanique, dont Angelica Liddell, bien connue du public festivalier, qui sera pour la première fois dans la Cour d’honneur du Palais des Papes avec DÄMON/ El funeral de Bergman (29 juin-5 juillet) où elle invoque le fantôme du cinéaste suédois. À noter qu’une autre artiste femme, Séverine Chavrier, inaugure le festival avec Absalon, Absalon ! de William Faulkner à La FabricA, ce qui permet de souligner la parité absolue de la programmation avec une vingtaine de femmes et autant d’hommes aux commandes des différents spectacles.

 « Nous sommes un festival qui cherche les mots pour parler d’un monde menacé par la guerre, les inégalités, les extrémismes et l’urgence climatique » éditorialise Tiago Rodrigues. Paradoxalement, mais seulement en apparence, l’artiste invité parle le langage du corps puisqu’il s’agit du chorégraphe Boris Charmatz, directeur du Tanztheater de Wuppertal (Allemagne), fondé par Pina Bausch, artiste légendaire de la manifestation avignonnaise après ses créations dans la Cour d’Honneur au début des années 80. D’une durée de 23 jours, l’édition de cette année compte 35 spectacles et deux expositions, On ne fait jamais relâche / Hommage à Alain Crombecque à la Maison Jean Vilar et Monte di Pièta de Lorraine de Sagazan et Anouk Maugein à la Collection Lambert.

On y danse

C’est bien connu, à Avignon on y danse…  Ce ne sera pas sur le Pont, mais au stade de Bagatelle où l’artiste « complice » Boris Charmatz inaugure une série de trois projets, Cercles, à laquelle il convie 200 amateurs et professionnels pour un travail de recherche autour des danses en cercle.

D’une durée plus longue de deux jours que la précédente, l’édition 2024 affiche une dizaine de spectacles en moins, ce qui témoigne, selon Tiago Rodrigues, d’une volonté d’ajouter des dates aux spectacles présentés pour mieux soutenir les artistes, en même temps qu’on propose plus de places disponibles au public.

La programmation est composée de plus de 80 % de créations, plus de la moitié des spectacles sont des projets de théâtre, les autres se répartissant entre spectacles chorégraphiques et pluridisciplinaires. Les artistes hispaniques viennent en force avec, outre Angelica Liddell, l’Argentin Mariano Pensotti, chargé du spectacle itinérant, Une Ombre vorace, la chorégraphe espagnole La Ribot, la compagnie franco-catalane Baro d’evel ainsi que l’artiste argentine Lola Arias qui interroge dans Los días afuera la vie après la prison d’un groupe de femmes cisgenres et de personnes transgenres. Du voyage également, l’Uruguayenne Tamara Cubas, l’Argentin Tiziano Cruz, l’Uruguayen Gabriel Calderо́n, le jeune Chilien Malicho Vaca Valenzuela, la metteuse en scène péruvienne Chela De Ferrari, ainsi que la chanteuse espagnole Sílvia Pérez Cruz qui clôturera le festival en musique.

Et comme Avignon aime mélanger anciens et nouveaux venus, on retrouve des artistes connus des festivaliers comme Noé Soulier, Gwenaël Morin, Krzysztof Warlikowski ou bien encore Marta Gо́rnicka. Présent également en tant qu’artiste, Tiago Rodrigues conduira la troupe de la Comédie-Française au cœur de la Carrière de Boulbon, où il met en scène Hécube, pas Hécube, d’après la vie de l’héroïne d’Euripide. Caroline Guiela Nguyen, Baptiste Amann et Fanny de Chaillé sont également à l’affiche, tandis que Lorraine de Sagazan et Mohamed El Khatib seront pour la première fois à Avignon.

Une édition 2024 dont on attend qu’elle confirme la pertinence des choix artistiques de Tiago Rodrigues dans la seconde programmation de son mandat.

Le Off avec 1617 spectacles

Le festival Off aura lieu du 3 juillet au 21 juillet 2024. Il rassemblera un total de 1316 compagnies de théâtre proposant 1617 spectacles, se déroulant dans 140 lieux. À noter que les compagnies permanentes avignonnaises regroupées au sein des Scènes d’Avignon débuteront leur programmation en même temps que celle du In, le 29 juin.

Luis Armengol

Pour plus d’informations : festival-avignon.com

CatégoriesFestivals | Spectacles vivants | Théâtre | Vaucluse

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi