Sélectionner une page

Quatre comédiens, témoins désolés et ironiques de l’échec de tous les gouvernements libanais depuis la fin de la guerre civile, veillent patiemment sur les ruines de leur pays. Une énième reconstruction serait un leurre, ou une manne de plus pour les promoteurs au pouvoir. En rupture lucide avec l’imagerie traditionnelle et idyllique du modèle national, ils décident de procéder à une ordalie, un exercice de jugement et de mise à l’épreuve, dans l’espoir de mettre fin au cycle de destruction et d’impunité dans lequel ils ont grandi. Le temps d’une nuit, ils croiront en leur salut. De témoins, ils voudront devenir acteurs.

Librement inspirée des Prétendants à la couronne d’Ibsen, la dernière création de Chrystèle Khodr, autrice et metteuse en scène libanaise (dont on a pu voir Augures lors de la précédente Biennale) sonde avec humour et colère le rapport d’hommes de sa génération à l’héritage historique.

Photo : © Cedric Michel

Ordalie | Chrystèle Khodr

Plus d'événements